I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

 

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\SainteFace.jpg

Retour à l'index des personnages

Accueil >> Plan du Site >> Index des personnages

 

Jésus

Le Messie


Présentation générale - Caractère et aspect - Parcours apostolique - Son nom - Où en parle-t-on dans l'œuvre ? - En savoir plus : Les témoignages historiques de l'existence de Jésus


Présentation générale
Photo ci-dessus : visage de Jésus reconstitué par la NASA à partir du linceul de Turin
Haut de page

"Ton nom." - "Jésus de Joseph de Nazareth de Jacob de la race de David, et de Marie de Joachim de la race de David et de Anne d'Aaron, Marie, la Vierge dont le mariage a été célébré au Temple, parce qu'elle était orpheline, par le Grand Prêtre, selon la Loi d'Israël." (2.31)   

Jésus, vrai Dieu et vrai homme       

À la fête des Tabernacles (Soukkot) de la troisième année de vie publique, la réputation de Jésus est à son comble. L'hostilité déclarée du Temple aussi. "Qui est-il vraiment ?", c'est le débat dans la foule (
Jean 7,25-30). "Le Messie sera un être de mystère, mais ce Jésus nous le connaissons. Ce n'est donc pas lui le Messie". Jésus répond : "Vous me connaissez ?" et il développe un important discours sur sa nature de Dieu et sa nature d'homme, ... (cf. 7.182). Ce n'est certes pas la première fois que Jésus dévoile sa nature, mais c'est la plus complète et la plus explicite. La profondeur en est telle que Maria Valtorta avouera en avoir saisi l'importance, mais non toute sa teneur.           

Une existence enracinée dans l'histoire      

Il a 30 ans au début de sa vie publique (
2.32) qui correspond à l’année 27 ou 28 de notre ère si l’on se réfère à la réponse des juifs "On a mis quarante-six ans pour bâtir ce temple". Or, le Temple a été commencé par Hérode le Grand dans la dix-huitième année de son règne. Nous le savons par Flavius Josèphe. C’est-à-dire en 19 avant J.C. (In "Jésus en son temps" Daniel-Rops)

Naissance : "Je suis l'Encénie Éternelle, Pierre. Sais-tu que je suis né justement le 25 du mois de Casleu (Kisleu) ?" (
2.99) Ce jour est celui de la fête de la lumière (Hanoukka) dont les festivités s'étendent sur huit jours.  Jésus est né à Bethléem Ephata< (1.47). (cf. 3.69 - p.414) "...la Mère qui était déjà sur le point d'enfanter, vint, sur l'ordre de César Auguste, sur l'avis du délégué impérial, Publius Sulpicius Quirinus, alors qu'était gouverneur de la Palestine Sentius Saturninus. L'avis ordonnait le recensement de tous les habitants de l'Empire (alors que le monde était en paix 1.44 – p.162). Ceux qui n'étaient pas esclaves devaient se rendre à leur lieu d'origine pour s'inscrire sur les registre de l'Empire. Joseph, époux de la Mère, était de la race de David et pareillement la Mère. Obéissant donc à cet avis, ils quittèrent Nazareth pour venir à Bethléem, berceau de la race royale. Le temps était froid... 2.37". Jésus reçoit l’adoration des 12 bergers la nuit de sa Nativité, puis un an après celle des mages. On sait par le témoignage de Gamaliel (2.81 - p.458) que l’année de sa profession de foi (Bar-mitsva) lors de la Pâque de l’an 13, soit aux alentours du 14 Nisan, l’hiver avait été exceptionnellement froid, mais suivi d’une récolte exceptionnelle. L’année avait été alors à 13 mois (WéAdar).  

À noter que Jésus est bien "fils de David" selon la chair, par la filiation de son grand-père Joachim. Cela correspond à l'attestation de l'ange de l'Annonciation : "Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père" (Luc 1,32). On pense souvent que cette filiation ne désigne que son "père" Joseph. Il n'en est rien : l'appartenance de Joseph ET de Marie à la race royale est une cause de leur mariage. Maria Valtorta, comme les autres voyantes,
le confirme.          

À douze ans révolus, Jésus soutient au Temple une discussion sur le Messie avec les plus grands théologiens de l’époque :
Hillel le libéral, son petit-fils Gamaliel qui deviendra un apôtre tardif et Sciammaï le rigoriste (2.68).   

Après le décès de son père Joseph (
2.70), il reprend le métier de charpentier : "je travaillais jusqu'à quatorze heures par jour sans éprouver de souffrance" (4.172). Plus tard, il exercera épisodiquement ce métier : pour sauver une veuve de Corozaïn de la faillite (4.130) ou pour réparer les meubles de Nazareth (6.126)


Caractère et aspect
Haut de page

Maria Valtorta décrit l'aspect de Jésus à divers stades : sur terre – ressuscité - lors des dictées – au Paradis. Voir la fiche.

Anne a donné sa taille à son Petit-fils et la couleur plus ivoire foncé de la peau (1.7). Grand " blond, aux longs cheveux peignés, au teint blanc ivoire, aux yeux d'azur (bleu-clair), au vêtement simple, mais majestueux".       

"Voilà la belle voix, qui ne peut se confondre avec une autre, pleine, sonore, paisible, expressive, nette, virile, douce et pénétrante". (
2.19). "C'est Jésus qui entonne de sa puissante et très belle voix de baryton léger qui fait ressortir les vibrations du ténor" (3.56). Longue main.          

Son
aspect et son caractère sont décrits par Maria Valtorta au chapitre 4.106, p.105 ainsi qu’en 1.49, p.178, mais en décrivant le Jésus qui vient la visiter dans sa chambre : " Jésus est ici, avec son vêtement ordinaire de laine blanche, d'un blanc qui tire sur l'ivoire, si différent par sa pesanteur et sa teinte du vêtement éclatant qui semble d'un lin immatériel, si blanc qu'on dirait qu'il est fait de fils de lumière, qui le couvre dans le Ciel. Il est ici avec ses mains belles et longues et effilées, d'un blanc de vieil ivoire, avec son beau visage allongé et pâle où resplendissent ses yeux dominateurs et doux de saphir sombre entre les cils épais d'un châtain étincelant de blond roux. Il est ici avec ses beaux cheveux longs blonds et souples, d'un blond roux plus vif dans les parties éclairées et plus sombre dans le fond des plis."      

Jésus est enraciné dans une culture : son parlé galiléen est reconnaissable (
10.11)    

Jésus est très sensible à la nature et à la création "La Genèse vit dans la nature 3.20". "J’aime les enfants comme j'aime les fleurs, parce qu'ils sont purs et sans malice. 3.27. - 125" Voir aussi son action de grâce au soir se son premier anniversaire de Vie Publique alors qu'il
contemple les beautés d'un jardin : "Je te bénis, Père Saint, pour cette perfection et pour la joie que Tu m'a donnée !".     

Résistant aux rigueurs des saisons (
8.40). Il dort peu (8.16, page 141).         

L'aspect de Jésus ressuscité est décrit en
10.16


Parcours apostolique
Haut de page

Les trois années de vie publique, frappent les trois coups de la Rédemption de l'Humanité. En 3.2, Jésus distingue trois visages pour les trois années de sa vie publique : " Au début, dominait le Maître, Maintenant, voici que se révèle le Sauveur. La fin aura le visage du Rédempteur".

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF La première année, celle du Maître, commence par son Baptême, sa retraite dans le désert. C’est l’année du recrutement des ses futurs apôtres et de ses principaux disciples. Il est repoussé par les grands de Judée. Elle se termine par la vie en commun avec ses apôtres à la Belle-Eau où il donne sa première série d’enseignements (le Décalogue) (2.85 à 2.99)  

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF La deuxième année, l’année du Sauveur, voit un discours de rupture avec les pharisiens prononcé à Césarée Maritime (3.14) et la constitution d’un groupe de femmes disciples qui deviendront les 12 saintes femmes qui le suivront jusqu’au Calvaire. (3.10-3.17). C’est l’année du grand enseignement du sermon sur la Montagne, les Béatitudes (3.29 à 3.34) qui fonde réellement tout son enseignement de Sauveur (début Adar). " Moi, qui suis le Christ, je prie constamment pour avoir la force contre Satan (3.43. 251/252)". L’hostilité grandit envers Lui. Judas se radicalise et commence à trahir : une première fois lors d’un séjour à Nazareth, puis en dénonçant des personnes "peu recommandables" de la suite de Jésus (Jean d’Endor, Sintica). Ceci oblige à expatrier à Antioche les personnes concernées. Elles fondront la communauté chrétienne de cette ville. 

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF La troisième année est l’occasion de ce voyage pour quelques apôtres. Judas et Thomas ont été éloignés sous couvert des fêtes de hanoukka. Judas pendant cette période d’hiver entamera une véritable chasse à l’homme pour retrouver les "fuyards" pendant que Thomas évangélisera sa contrée, Rama en Judée. Jésus se transfigure en Rédempteur : il fonde son Église en instituant Pierre puis en se révélant lors de la Transfiguration au Thabor (5.37.) Peu avant la  3ème Pâque, Jésus réalise la seconde multiplication des pains. Il atteint alors un sommet de popularité et pourtant il prononce un discours de rupture radicale : celui sur le Pain de Vie (5.44.) qui scinde la troupe qui le suit en un petit nombre, fidèle, et une masse qui désormais rejoindra la cohorte de ceux qui lui sont hostiles. Judas malgré des périodes de retour en sainteté, s’insatanise de plus en plus et de plus en plus ouvertement. Jésus passera à Aczib une période très dur de jeûne et de prière pour tenter de le racheter : en vain. (5.5.). Ainsi Jésus, dans ce décor de grande hostilité et de grande fidélité, pourra-t-il dire : la haine et l’amour me pousse à accomplir mon destin.

Lors de la 3ème Pentecôte se produit un évènement important : le discours du rupture avec le pharisaïsme au banquet d’Elchias : Malheur à vous pharisiens hypocrites …. (Mt 23,1-36 - Mc 12,37b-40 - Lc 11,37-52 - Jn 20,45-47). Dès lors le décor qui aboutira à la Passion se met en place : Volonté de tuer Jésus de la part des pharisiens, décision de circonvenir Judas. Doit-il se sauver ? Non, répond Jésus à Lazare : "Je dois sauver" (6.103. – 104.).      

Divers : La couronne de la Passion était constituée d'épines de nabacà (
8.36)


Son nom
Haut de page     

Nom latin, tiré du grec "Iêsous", provenant lui-même de l’hébreu "yechoua", forme tardive de "yehochoua", c.-à-d. Josué : "l’Éternel est salut ou Dieu sauve". Une des prononciation de Jésus, devait être Jésaï si on en croit le nom donné à un petit enfant, et la réflexion de Marie en 2.54


Où en parle-t-on dans l'œuvre ?
Haut de page

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
L'enfance de Marie :
1.1 - 1.4 - 1.6 - 1.81.101.121.171.21 Le cycle de la Nativité : 1.241.261.47 - 1.48 - 1.491.50 - 1.511.52 - 1.53 - 1.54 - 1.55 - 1.56 - 1.57 - 1.58 - 1.59 - 1.60 - 1.61 - La jeunesse de Jésus : 1.62 - 1.63 - 1.641.651.661.67 - 1.68 - 1.69 - 1.70 - 1.71 - 1.72        

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
La préparation à la Vie Publique :
2.1 - 2.2 - 2.3 - 2.4 - 2.5 - Appel des premiers apôtres : 2.6 - 2.7 - 2.8 - 2.10 - 2.11 - 2.12 - 2.13 - 2.14 - 2.15 - 2.16 - 2.17 - 2.18 - 2.19 - Début de l'apostolat en Galilée : 2.20 - 2.21 - 2.22 - 2.23 - 2.24 - 2.25 - 2.26 - 2.27 - 2.28 - Voyage apostolique en Judée : 2.29 - 2.30 - 2.31 - 2.32 - 2.33 - 2.34 - 2.35 - 2.36 - 2.37 - 2.38 - 2.39 - 2.40 - 2.41 - 2.42 - 2.43 - 2.44 - 2.45 - 2.46 - 2.47 - 2.48 - 2.49 - 2.50 - 2.51 - Choix des derniers apôtres : 2.52 - 2.53 - 2.54 - 2.55 - 2.56 - 2.57 - 2.58 - 2.59 - 2.60 - 2.61 - 2.62 - Les derniers bergers : 2.63 - 2.64 - 2.65 - 2.66 - 2.67 - 2.68 - 2.69 - 2.70 - 2.71 - 2.72 - 2.73 - 2.74 - 2.75 - 2.76 - En Judée avant la vie commune : 2.77 - 2.78 - 2.79 - 2.80 - 2.81 - 2.82 - 2.83 - 2.84 - 2.85 - Enseignements sur les Dix Commandements : 2.86 - 2.87 - 2.88 - 2.89 - 2.90 - 2.91 - 2.92 - 2.93 - 2.94 - 2.95 - 2.96 - 2.97 - 2.98 - 2.99 - Les fêtes de fin d'année : 2.100 - 2.101 - 2.102 - 2.103 - 2.104 - 2.105 - 2.106 - 2.107   

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
3.1 - 3.2 - La samaritaine : 3.3 - 3.4 - 3.5 - 3.6 - 3.7 - 3.8 - 3.9 - L'apostolat féminin : 3.10 - 3.11 - 3.12 - 3.13 - 3.14 - 3.15 - 3.16 - 3.17 - 3.18 - En Galilée, le choix des apôtres : 3.19 - 3.20 - 3.21 - 3.22 - 3.23 - 3.24 - 3.25 - 3.26 - 3.27 - 3.28 - Le Sermon sur la Montagne : 3.29 - 3.30 - 3.31 - 3.32 - 3.33 - 3.34 - 3.35 - 3.36 - Apostolat en Galilée : 3.37 - 3.38 - 3.39 - 3.40 - 3.41 - 3.42 - 3.43 - 3.44 - 3.45 - 3.46 - 3.47 - Le second voyage pascal : 3.48 - 3.49 - 3.50 - 3.51 - 3.52 - 3.53 - 3.54 - 3.55 - 3.56 - 3.57 - 3.58 - 3.59 - 3.60 - 3.61 - 3.62 - 3.63 - 3.64 - Apostolat en Judée : 3.65 - 3.66 - 3.67 - 3.68 - 3.69 - 3.70 - 3.71 - 3.72 - 3.73 - 3.74 - 3.75 - 3.76 - 3.77 - Apostolat en Philistie : 3.78 - 3.79 - 3.80 - 3.81 - 3.82 - 3.83 - 3.84 - 3.85 - 3.86        

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
4.87 - La conversion de Marie-Madeleine : 4.88 - 4.89 - 4.90 - 4.91 - 4.92 - 4.93 - 4.94 - 4.95 - 4.96 - 4.97 - 4.98 - 4.99 - 4.100 - 4.101 - 4.102 - 4.103 - 4.104 - 4.105 - 4.106 - 4.107 - 4.108 - 4.109 - 4.110 - 4.1114.112 - 4.113 - 4.114 - 4.115 - 4.116 - 4.117 - 4.118 - Envoi des apôtres et disciples en mission : 4.119 - 4.120 - 4.121 - 4.122 - 4.123 - 4.124 - 4.125 - 4.126 - 4.127 - 4.128 - 4.129 - 4.130 - 4.131 - 4.132 - 4.133 - 4.134 - 4.135 - 4.136 - 4.137 - 4.138 - 4.139 - 4.140 - 4.141 - 4.142 - 4.143 - 4.144 - Pérée, Galaad et Trachonitide : 4.145 - 4.146 - 4.147 - 4.148 - 4.149 - 4.150 - 4.151 - 4.152 - 4.153 - 4.154 - 4.155 - 4.156 - 4.157 - 4.158 - 4.159 - 4.160 - 4.161 - 4.162 - 4.163 - 4.164 - 4.165 - 4.166 - 4.167 - 4.168 - Les fêtes de fin d'année à Nazareth :  4.169 - 4.170 - 4.171 - 4.172 - 4.173 - 4.174 - 4.175 - 4.176 - 4.177 - 4.178     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Le voyage des disciples à Antioche :
5.1 - 5.2 - 5.3 - 5.4 - 5.5 - 5.6 - 5.13 - 5.14 - Phénicie et Haute-Galilée : 5.15 - 5.16 - 5.17 - 5.18 - 5.19 - 5.20 - 5.21 - 5.22 - 5.23 - 5.24 - 5.25 - 5.26 - 5.27 - 5.28 - 5.29 - 5.30 - 5.31 - 5.32 - 5.33 - 5.34 - 5.35 - La Transfiguration et le Pain du Ciel : 5.36 - 5.37 - 5.38 - 5.39 - 5.40 - 5.41 - 5.42 - 5.43 - 5.44 - 5.45 - 5.46 - 5.47 - 5.48 - 5.49 - 5.50 - 5.51 - 5.52 - 5.53 - L'avant-dernière Pâque : 5.54 - 5.55 - 5.56 - 5.57 - 5.58 - 5.59 - 5.60 - 5.615.62 - 5.63 - 5.64 - 5.655.66 - 5.675.68 - En Judée : 5.69 - 5.70 - 5.71 - 5.72 - 5.73 - 5.74 5.75          

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Adieux en Judée :
6.76 - 6.77 - 6.78 - 6.79 - 6.80 - 6.81 - 6.82 - 6.83 - 6.84 - 6.85 - 6.86 - 6.87 6.88 - 6.89 - 6.90 - 6.91 - 6.92 - Plaine de Saron : 6.93 - 6.94 - 6.95 - 6.96 - 6.97 - 6.98 - 6.99 - 6.100 - 6.101 - Pentecôte, Décapole et Plaine d'Esdrelon : 6.102 - 6.103 - 6.104 6.105 - 6.106 - 6.107 - 6.108 - 6.109 - 6.110 - 6.111 6.112 - 6.113 - 6.114 6.115 - 6.116 6.117 6.118 - 6.119 - 6.120 - 6.121 - 6.122 - 6.123 - 6.124 - L'été à Nazareth : 6.1256.126 - 6.127 - 6.128 - 6.129 6.130 - 6.131 - 6.132 6.133 6.134 - 6.135 - 6.136 6.1376.138 6.139 6.140 - 6.141 - 6.142 - 6.143 - 6.144 - 6.145 - 6.146 6.147 - 6.148 - 6.149 - 6.150 - 6.151 - 6.1526.153 - 6.154 - 6.155

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
7.156 - 7.1577.158 En Syro-Phénicie : 7.1597.160 - 7.1617.162 - 7.163 - 7.164 - 7.165 - 7.166 - 7.167 - 7.168 - 7.169 - 7.170 - 7.170 - 7.1717.1727.1737.174 - 7.175 - 7.176 - 7.177 - 7.1787.179 - La fête des Tabernacles : 7.180 - 7.181 - 7.182 - 7.183 - 7.184 - 7.1857.186 7.1877.1887.1897.1907.191En Moab et en Judée : 7.1927.193 - 7.194 - 7.195 - 7.196 - 7.197 - 7.198 - 7.199 - 7.200 - 7.201 - 7.202 - 7.203 - 7.204 - 7.205 - 7.206 - 7.207 - 7.208 - 7.209 -7.210 - 7.211 - 7.212 - 7.213 - 7.214 - 7.215 - 7.216 - 7.217 - 7.218 - 7.219 - 7.220 - 7.221 - 7.222 - 7.223 - La fête de la Dédicace : 7.224 - 7.225 - 7.226 - 7.227 - 7.228 - 7.2297.230 - 7.231 - 7.233 - 7.234 - 7.235 - 7.236 - 7.237    

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
La résurrection de Lazare :
8.4 - 8.5 - 8.6 - 8.7 - 8.8 - 8.9 - 8.10 - 8.11 - L'exil en Samarie : 8.12 - 8.13 - 8.14 - 8.15 - 8.16 - 8.17 - 8.18 - 8.19 - 8.20 - 8.21 - 8.22 - 8.23 - 8.24 - 8.25 - 8.26 - 8.27 - 8.28 - 8.29 - 8.30 - 8.31 - 8.32 - 8.33 - 8.34 - 8.35 - 8.36 - Le retour vers Jérusalem : 8.37 - 8.38 - 8.39 - 8.40 - 8.41 - 8.42 - 8.43 - 8.44 - 8.45 - 8.46 - 8.47      

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
9.1 - 9.2 - 9.3 - 9.4 - 9.5 - 9.6 - 9.7 - La Semaine Sainte : 9.8 - 9.9 - 9.10 - 9.11 - 9.12 - 9.13 - 9.14 - 9.15 - 9.16 - 9.17 - 9.18 - La Passion : 9.19 - 9.20 - 9.21 - 9.22 - 9.23 - 9.24 - 9.25 - 9.26 - 9.27 - 9.28 - 9.29 - 9.30 - 9.31 - 9.32 - 9.33 - 9.34 - 9.35         

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Le dimanche de la Résurrection :
10.1 - 10.2 - 10.3 - 10.4 - 10.5 - 10.6 - 10.7 - 10.8 - 10.9 - 10.10 - 10.11 - de la Résurrection à l'Ascension : 10.13 - 10.14 - 10.15 - 10.16 - 10.17 - 10.18 - 10.19 - 10.20 - 10.21 - 10.22 - 10.23 - 10.28 - 10.29 - 10.30 - 10.31 - 10.32 - 10.3310.35 - 10.36 - 10.37 - 10.38


En savoir plus
Haut de page

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Les témoignages historiques de l'existence de Jésus
Haut de page

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Documents chrétiens sur Jésus : Le Nouveau Testament - Les Pères apostoliques, les Pères de l'Eglise : a- Justin Martyr (100-165) - b- Tertullien (env 155 - env 225)

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Documents non chrétiens sur Jésus : Thallus  - Josèphe (37-97) - Manuscrit Syriaque n° 14658 du British Muséum (date de 73 environ) - Suétone (69 - 125) - Cornélius Tacite (55 - 118) - Pline le Jeune (61 - 114) - Lucien de Samosate (125 - 192) - Celse (IIème ap J.C.) - Le Talmud

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Dans les autres ouvrages de Maria Valtorta

Cahiers de 1943                                                                                                          Voir le sommaire des "Cahiers" =>

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Dictée du 29 décembre : J’ai pu bien comparer les deux corps et les deux visages (de Jésus et de Marie), car ils étaient près l’un de l’autre, du côté droit de mon lit, Jésus près de mon chevet, Marie à sa droite vers le pied de lit. Marie était plus petite de toute la tête de son Fils, de sorte que la tête de la Vierge était à la hauteur de l’épaule du Fils qui est très grand. Elle est beaucoup plus mince que lui, lequel a de larges épaules et un corps robuste sans être gros. Le teint du visage d’un blanc ivoire. Seules les lèvres sont accentuées dans leur couleur, qui tranche sur cette couleur sans couleur de la peau; les yeux, bleus : clairs ceux de la Vierge, plus foncés ceux du Fils, et plus grands. Des yeux de dominateur, mais si doux ! Les cheveux plus clairs chez la Mère, d’une couleur plus vive chez le Fils, mais toujours d’un blond qui tire sur le cuivre et également fins, soyeux et avec des vagues qui se terminent par des boucles chez Jésus […] Les deux ont un visage d’un ovale allongé, mince sans être osseux. Celui de Marie est plus délicat, plus petit, proportionné au corps. Mais le front, le nez, la bouche, la forme des joues, la coupe de l’œil, à la paupière lisse et plutôt baissée, sont les mêmes. Excepté que, je le répète, les yeux de Jésus sont plus grands et leur regard est celui d’un dominateur. Les mains, très blanches et toutes petites chez Marie, sont plus viriles chez le Fils et de peau plus foncée, mais la forme en est très fuselée chez les deux par rapport à la largeur.

Retour à l'index des personnages
Fiche mise à jour le
02/05/2011