"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Fondation héritière de Maria Valtorta.

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum partagé

Qui sommes-nous ?



 5.350 - Lezione ai discepoli sul potere di vincere i demoni.

 3.349 - Lesson to the Disciples after the Transfiguration.

 4.350 - Lección a los discípulos sobre el poder de vencer a los demonios.

 6.395 -  Belehrung der Apostel nach der Verklärung.

 Évangile:
- Matthieu 17,18-20.
- Marc 9, 27-28



Mercredi 14 février 29
(14 Adar I 3789)
Nazareth.


Vers l'index des thématiques
 Maladie et possession.

 Augmenter les pouvoirs reçus.

 Priez et jeûnez.


Accueil >> Plan du Site >> Sommaire du Tome.

Ancienne édition : Tome 5, chapitre 38.
Nouvelle édition : Tome 5, chapitre 350.

350
Instructions aux disciples sur le pouvoir de vaincre les démons.

Le mardi 4 décembre 1945

383>  350.1 – Ils sont maintenant de nouveau dans la maison de Nazareth et même, pour être plus précis, ils sont dispersés sur le monticule des oliviers en attendant de se séparer pour le repos. Ils ont allumé un petit feu pour éclairer la nuit car c'est déjà le soir, et la lune se lève tard. Mais la soirée est tiède, "presque trop" disent les pêcheurs qui prévoient des pluies prochaines, et il est beau d'être là, tous unis, les femmes dans le jardin fleuri autour de Marie, les hommes là- haut et, sur le faîte du talus de manière à être avec ceux-ci et celles- là, Jésus qui répond à l'un ou l'autre pendant que les femmes écoutent attentivement. On doit avoir parlé du lunatique guéri au pied de la montagne et les commentaires durent encore.         

"Il a vraiment fallu que ce soit Toi !" s'exclame le cousin
Simon.  

"Oh ! mais même en voyant que leurs exorcistes ne pouvaient rien, tout en reconnaissant qu'ils avaient employé les formules les plus fortes, le miracle ne les a pas persuadés, ces crécerelles
[1] !" dit en hochant la tête le passeur Salomon.  

"Et même en disant aux scribes leurs propres conclusions, on ne les persuaderait pas."

"Oui ! Mais il me semblait qu'ils parlaient bien, n'est-ce pas ?" demande quelqu'un que je ne connais pas.          

"Très bien. Ils ont exclu tout sortilège du démon dans le pouvoir de Jésus, en disant qu'ils s'étaient sentis envahis par une paix profonde quand le Maître a fait le miracle, alors que, disaient-ils, que quand il sort sous l'influence d'un pouvoir mauvais ils en éprouvent une sorte de souffrance" répond
Hermas.  

 350.2 – "Cependant, hein ? Il était fort l'esprit ! Il ne voulait pas s'en aller ! Mais pourquoi ne le tenait-il pas toujours ? C'était un esprit qui avait été chassé, qui était perdu, ou bien l'enfant est assez saint pour le chasser par lui-même ?" demande un autre disciple dont je ne connais pas le nom.  

Jésus répond spontanément :  

"J'ai plusieurs fois expliqué
[2] que toute maladie, étant un tourment et un désordre, peut cacher Satan et que Satan peut se cacher dans une maladie, s'en servir, la créer pour tourmenter et faire blasphémer Dieu.    

Haut de page.       

384> L'enfant était un malade, pas un possédé. Une âme pure. C'est pour cela que je l'ai délivrée, avec tant de joie, du démon très rusé qui voulait la dominer au point de la rendre impure."         

 350.3 – "Et pourquoi, alors, si c'était une simple maladie, n'avons-nous pas réussi ?" demande Judas de Kérioth.  

"Oui ! On comprend que les exorcistes ne pouvaient rien si ce n'était pas un possédé ! Mais nous..." observe
Thomas.       

Et Judas de Kériot, qui ne digère pas l'échec d'avoir essayé plusieurs fois sur l'enfant en obtenant seulement de le faire tomber dans l'agitation sinon dans des convulsions, dit : "Mais avec nous il devenait pire. Tu te souviens,
Philippe ? Toi qui m'aidais, tu as entendu et vu les moqueries qu'il m'envoyait. Il a été jusqu'à me dire : "Va-t'en ! Entre toi et moi, le plus démon, c'est toi". Ce qui a fait rire les scribes derrière moi."         

"Et cela t'a déplu ?" demande Jésus comme avec négligence.        

"Certainement ! Ce n'est pas beau d'être bafoué et ce n'est pas utile quand on est de tes disciples. On y perd son autorité."       

"Quand on a Dieu avec soi, on ne manque pas d'influence, même si tout le monde vous raille, Judas de Simon."  

"C'est bien. Mais pourtant Toi augmente la puissance, au moins en nous les apôtres, pour que certains échecs ne se produisent plus."  

 "Il n'est pas juste et il ne serait pas utile que j’augmente votre pouvoir. Vous devez agir par vous-mêmes, pour réussir. C'est à cause de votre insuffisance que vous ne réussissez pas, et aussi parce que vous avez diminué ce que je vous avais donné par des dispositions qui ne sont pas saintes. Vous avez voulu les ajouter en espérant des triomphes plus spectaculaires."   

"C'est pour moi que tu le dis, Seigneur ?" demande l'Iscariote.     

"Tu dois savoir si tu le mérites. Moi, je parle pour tous."    

Barthélemy demande :   

"Mais alors que faut-il avoir pour vaincre ces démons ?"   

 "La prière et le jeûne. Il ne faut pas autre chose. Priez et jeûnez. Et non seulement pour la chair. Car il convient que votre orgueil ait jeûné de satisfactions. L'orgueil, quand on le satisfait, rend l'esprit et l'âme apathiques, et devient tiède, inerte l'oraison, de même que le corps repu est somnolent et lourd.        
 350.4 – Et maintenant allons, nous aussi, prendre un juste repos. Demain, à l'aube, que tous, sauf Manahen et les disciples bergers, soient sur la route de Cana. Allez. La paix soit avec vous."          

Haut de page.       

385> Mais ensuite il retient Isaac et Manaën et leur donne des instructions particulières pour le lendemain, jour de départ pour les femmes disciples et Marie, qui avec Simon d'Alphée et Alphée de Sara commencent le pèlerinage pascal : "Vous passerez par Esdrelon pour que Marziam voie le vieillard. Vous donnerez aux paysans la bourse que je vous ai fait donner par Judas de Kérioth. Et pendant le voyage, vous secourrez les pauvres que vous rencontrerez avec l'autre bourse que je vous ai donnée tout à l'heure. Arrivés à Jérusalem, allez à Béthanie, et dites de m'attendre pour la nouvelle lune de Nisan. Je pourrai tarder très peu à partir de cette date. Je vous confie la personne qui m'est la plus chère et les femmes disciples. Mais je suis tranquille, elles seront en sécurité. Allez. Nous nous reverrons à Béthanie et nous resterons longtemps ensemble."



Il les bénit, et pendant qu'ils s'éloignent dans la nuit, il bondit dans le jardin, et il entre dans la maison où déjà se trouvent les femmes disciples et sa Mère, qui avec Margziam sont en train de serrer les cordons des sacs de voyage et de tout ranger pour la durée de l'absence qui n'est pas connue.        

Haut de page.       
Fiche mise à jour le 19/03/22.

 



[1] Crécerelles ou faucons crécerelles : oiseaux de proie répandus sur tout le pourtour méditerranéen.

[2] J’ai plusieurs fois expliqué, par exemple en EMV 122.8.