I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

                             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif                             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif                             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif                             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif                             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\italiano.gif 6.424 - Pensieri di gloria e di martirio alla vista della costa mediterranea.

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\English.gif 4.422 - Martyrdom for Love Is Absolution.

 4.424 - Pensamientos de gloria y martirio ante la vista de la costa mediterránea.

 7.472 - Es ist ein Martyrium zu leben, um andere zu belehren wenn man sich nach dem Himmel sehnt.


             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\CarrePP.jpg Évocation de :
-
Apocalypse 7, 9-17.


mercredi 13 juin 29 (12 Tammouz)
Césarée Maritime.


                       Vers l'index des thématiques

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Jean a la vision béatifique du Salut (Cf. Apocalypse)

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Le Mal croira toujours triompher

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Paradis et Purgatoire

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Le martyre …

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif …et le courage dans les tortures


                       I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Resume.gif

- La beauté des côtes de la Méditerranée ............... 240

- La puissance de Dieu et le mal ........................................ 242

- Le martyre par amour est absolution .................... 242

- Le martyre de faire toujours la volonté de Dieu .......... 243


                                             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Voir aussi l'infographie de Carlos Martinez.

Accueil >> Plan du Site >> Sommaire du Tome 6


Tome 6, chapitre 115.

424.
"C’est un martyre de vivre pour instruire les autres quand on aspire à aller au ciel".


 

Vision du samedi 27 avril 1946

240> Du sommet des dernières hauteurs, que l'on ne peut appeler des collines tant est faible leur altitude, la côte de la Méditerranée apparaît dans un large rayon, limité au nord par le promontoire du Carmel, dégagé au sud jusqu'aux distances extrêmes que peut atteindre la vue humaine.      

241> Une côte tranquille, presque droite, dont l'arrière-pays est une plaine fertile à peine rompue par des ondulations très légères. Les villes maritimes se voient avec leurs maisons blanches qui se trouvent entre la verdure de l'intérieur et l'azur d'une mer tranquille, sereine, d'un azur éclatant qui reflète le pur azur du ciel.         

Césarée est un peu au nord de l'endroit où se trouvent les apôtres avec Jésus et certains disciples rencontrés peut-être dans les villages traversés le soir ou à l'aube, parce que maintenant l'aube est passée et aussi l'aurore bien qu'on n'en soit encore qu'aux premières heures du jour. Dans ces heures si belles des matins d'été où le ciel, après le rose de l'aurore, devient bleu, où l'air limpide est plein de fraîcheur, où sont fraîches les campagnes, où aucune voile n'apparaît sur la mer, heures virginales du jour où s'ouvrent les fleurs nouvelles, où la rosée s'évaporant aux premiers rayons du soleil exhale avec elle les senteurs des herbes, en confiant fraîcheur et parfum à la respiration légère de la brise matinale, qui remue à peine les feuilles sur les tiges et ride à peine la surface plane de la mer.

La ville apparaît étendue sur la rive, belle comme tout endroit où se manifeste la civilisation raffinée des romains. Des thermes et des palais de marbre étalent leur blancheur comme des blocs de neige congelée dans les quartiers les plus proches de la mer, gardés par une tour blanche elle aussi, de forme carrée, élevée près du port. Peut-être un Camp ou un observatoire. Puis les maisons plus modestes de la périphérie, de style hébraïque, et partout la verdure des tonnelles, des jardins suspendus élevés plus ou moins fastueusement sur les terrasses au-dessus des maisons, et les arbres qui s'élèvent partout.         

Les apôtres admirent en restant à l'ombre de platanes plantés presque sur la crête des collines.       

"On respire mieux en voyant cette immensité!" s'exclame Philippe.    

"Et il me semble déjà sentir toute la fraîcheur de ces belles eaux bleues" dit Pierre.   

"Vraiment ! Après tant de poussière, de cailloux, de ronces... regarde quelle limpidité ! Quelle fraîcheur ! Quelle paix ! La mer donne toujours la paix..." commente Jacques d'Alphée.     

"Hum ! Excepté quand... elle vous gifle et qu'elle vous fait tourner vous et le bateau comme des toupies dans la main des garçons..." lui répond Mathieu qui probablement se souvient de son mal de mer.  

Haut de page           


242> "Maître... je pense... Je pense à toutes les paroles de nos psalmistes, au livre de Job, aux paroles des livres sapientiaux, où est célébrée la puissance de Dieu.
             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Et, je ne sais pourquoi, cette pensée qui me vient de la vue des choses fait naître en moi cette autre pensée que nous serons ainsi élevés à une beauté parfaite sur une pureté azurée et lumineuse, si nous sommes justes jusqu'à la fin, dans le grand rassemblement, dans ton triomphe éternel, dans celui que tu nous décris, et qui sera la fin du Mal... Et il me semble voir cette immensité céleste peuplée des corps lumineux des ressuscités et Toi, plus resplendissant que mille soleils, au milieu des bienheureux, où il n'y aura plus de douleurs, de larmes, d'insultes, de dénigrements comme ceux d'hier soir. ..et la paix, la paix, la paix...              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Mais quand le Mal finira-t-il de nuire ? [1] Peut-être qu'émoussera-t-il ses flèches contre ton Sacrifice ? Se persuadera-t-il qu'il est vaincu ?" dit Jean d'abord souriant et ensuite angoissé.     

"Jamais. Il croira toujours triompher malgré les démentis que les justes lui donneront. Et mon Sacrifice n'émoussera pas ses flèches. Mais l'heure finale viendra où le Mal sera vaincu et, dans une beauté plus infinie que celle que ton esprit entrevoyait, les élus seront l'unique Peuple, éternel, saint, le vrai Peuple du vrai Dieu."    

"Et nous y serons tous ?" demandent les apôtres.    

"Tous."         

"Et nous ?" demande le groupe déjà nombreux des disciples.          

"Vous aussi y serez tous."    

"Tous ceux qui sont présents ou tous les disciples? Nous sommes nombreux désormais malgré ceux qui se sont séparés."    

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Et vous serez de plus en plus nombreux. Mais tous ne seront pas fidèles jusqu'à la fin, pourtant beaucoup seront avec Moi dans le Paradis. Certains auront la récompense après l'expiation, d'autres sitôt après la mort, mais la récompense sera telle que comme vous oublierez la Terre et ses douleurs, ainsi vous oublierez le Purgatoire avec ses nostalgies pénitentielles d'amour."        

"Maître, tu nous as dit que nous subirons des persécutions et des martyres. Pourrons-nous alors être pris et tués sans avoir le temps de nous repentir,
             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Ou bien notre faiblesse ne nous fera-t-elle pas manquer de résignation à la mort sanglante... Et alors ?" demande Nicolaï d'Antioche qui est parmi les disciples.           

"Ne le crois pas. À cause de votre faiblesse d'hommes, vous ne pourriez en effet subir le martyre avec résignation. Mais aux grands esprits qui doivent rendre témoignage au Seigneur, le Seigneur infuse une aide surnaturelle..."

Haut de page           

243> "Quelle aide ? L'insensibilité, peut-être ?"          

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Non, Nicolaï. L'amour parfait. Ils arriveront à un amour si complet que les tourments de la torture, ceux des accusations, de la séparation des parents, de la vie, de tout, cesseront d'être chose déprimante mais, au contraire, tout se changera en tremplin pour s'élever vers le Ciel, pour l'accueillir, le voir et par conséquent tendre leurs bras et leur cœur aux tortures, pour aller là où déjà sera leur cœur : dans le Ciel."    

"À quelqu'un qui meurt ainsi, il sera beaucoup pardonné" dit un disciple âgé dont je ne connais pas le nom.

"Ce n'est pas beaucoup, Papias, mais tout qui lui sera pardonné, car l'amour est absolution, le sacrifice est absolution, et la confession héroïque de la foi est absolution. Tu vois par conséquent que les martyrs auront une triple purification."    

"Oh ! alors ... Moi, j'ai beaucoup péché, Maître, et je les ai suivis pour avoir le pardon, et hier tu me l'as donné et, pour ce motif, tu as été insulté par des gens qui ne pardonnent pas et sont coupables. Je crois que ton pardon est valide mais, à cause de mes longues années de fautes, donne-moi le martyre qui absout."            

"Tu me demandes beaucoup, homme !"        

"Jamais autant que ce que je dois donner pour avoir la béatitude que Jean de Zébédée a décrite et que Toi, tu as confirmée. Je t'en supplie, Seigneur, fais que je meure pour Toi, pour ta doctrine..."   

"Tu me demandes beaucoup, homme ! La vie de l'homme est dans les mains de mon Père..."        

"Mais toute prière de Toi est accueillie, comme est accueilli tout jugement qui vient de Toi. Demande à l'Éternel ce pardon pour moi..."  

L'homme est à genoux aux pieds de Jésus, qui le regarde dans les yeux et lui dit ensuite : "Et cela ne te paraît-il pas un martyre de vivre quand le monde a perdu tout attrait et que le cœur aspire au Ciel, et de vivre pour apprendre aux autres l'amour, et connaître les déceptions du Maître et persévérer sans lassitude pour donner au Maître des âmes ? Fais la volonté de Dieu, toujours, même si la tienne te paraît plus héroïque, et tu seras saint... Mais voici les compagnons qui viennent avec les provisions. Mettons-nous en route pour arriver à la ville avant les heures torrides."

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif

             I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

Et il se dirige en tête par la pente douce, qui atteint vite la plaine coupée par le blanc ruban de la route qui mène à Césarée Maritime.      

Haut de page           

 



[1] Apocalypse 7,9-17