I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\italiano.gif  2.149. - La visita al Battista è motivo di ammaestramenti ai discepoli.

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\English.gif  2.149. - Jesus Teaches the Apostles.

         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\CarrePP.jpg Concordance avec l’Évangile : Jean 4,44


vendredi 7 janvier 28 (22 Tébeth)
Ennon


              Vers l'index des thématiques

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif La vie des exclus (lépreux)

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Le miracle vient de Dieu, l’obtient qui est en grâce près de Dieu.

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Savoir souffrir pour le Christ.

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Augmente ton amour

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Jésus décide d’abandonner l’Évangélisation des grands de Juda au profit des petits.


    03-016 03-016 03-016I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Resume.gif

- Le Zélote invite Jésus à voir les lépreux chez eux ............. 35

- Jésus appelle Pierre au progrès spirituel ............................ 36

- Plus précieux que l'argent, la sainteté ............................. 36

- L'avenir difficile des apôtres ........................................... 37

- Jésus, augmente ton amour.......................................... 38


     I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif La concordance avec les Évangiles est tirée des travaux d'Adèle Plamondon

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Les commentaires de bas de page sont de Jean-François Lavère

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Voir aussi l'infographie de Carlos Martinez

Accueil >> Plan du Site >> Sommaire du Tome 3

 

3.9.
Jésus instruit les apôtres


Vision du samedi 28 avril 1945

35> "Seigneur, pourquoi ne prends-tu pas de repos pendant la, nuit ? Cette nuit, je me suis levé et je ne t'ai pas trouvé: Ta place était vide."       

"Pourquoi m'as-tu cherché,
Simon ?"

"Pour te passer mon manteau. Je craignais que tu n'eusses froid dans cette nuit sereine, mais très froide."
[1]   

"Et toi, tu n'avais pas froid !"

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Je me suis habitué pendant de longues années de misère à être mal couvert, mal nourri, mal logé... Cette vallée des morts !... Quelle horreur ! En ce moment, ce n'était pas le cas, mais une autre fois que nous descendrons à Jérusalem, car certainement nous y irons, viens, mon Seigneur, vers ces lieux de mort, Il se trouve là tant de malheureux... et la misère matérielle n'est pas la plus grave... Ce qui ronge et consume davantage, c'est le désespoir... Ne trouves-tu pas, mon Seigneur, qu'il y a trop de dureté à l'égard des lépreux ?"     

C'est
l'Iscariote qui répond, avant même Jésus, au Zélote qui plaide en faveur de ses anciens compagnons. L'Iscariote dit : "Et voudrais-tu alors les laisser au milieu du peuple ? Tant pis pour eux s’ils sont lépreux !"

"Il ne manquerait plus que cela pour faire des hébreux des martyrs ! Même la lèpre se promenant à travers les rues avec les troupes et le reste !..." s'exclame
Pierre.          

"Il me semble que c'est une mesure de juste prudence de les reléguer" observe
Jacques d'Alphée.     

"Oui, mais il faudrait le faire avec pitié, Tu ne sais pas ce que c’est que d'être lépreux: Tu ne peux pas en parler. Pourquoi, s'il est juste d'avoir soin de nos corps, n'avons-nous pas la même justice pour les âmes des lépreux ? Qui leur parle de Dieu ? Et Dieu seul sait à quel point ils ont besoin de penser à un Dieu et à une paix dans cette atroce désolation qui est la leur !"       

Haut de page           


36>               I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Simon, tu as raison. J'irai les voir [2], parce que c'est juste et pour vous enseigner cette miséricorde. Jusqu'à présent j'ai guéri les lépreux rencontrés par hasard. Jusqu'à ce moment, c'est-à-dire jusqu'à ce que j'ai été chassé de Juda, je me suis tourné vers les grands de Juda comme étant les plus éloignés et ayant le plus besoin d'être rachetés pour aider le Rédempteur. Maintenant, convaincu de l'inutilité de cette tentative, je l'abandonne. Ce n'est plus vers les grands, mais vers les plus petits, vers les misères d'Israël que je vais. Et parmi elles, il y aura les lépreux de la vallée des morts. Je ne décevrai pas La foi qu'ont en Moi ceux qui ont été évangélisés par le lépreux reconnaissant."     

"Comment sais-tu, Seigneur, que j'ai fait cela?"         

"Comme je sais ce que pensent de Moi amis et ennemis dont je scrute le cœur."      

"Miséricorde! Mais sais-tu exactement tout ce qui nous concerne, Maître?" s'écrie Pierre.        

"Oui. Même que toi, et pas toi seul, tu voulais éloigner
Fotinaï [3]. Mais, ne sais-tu pas qu'il ne t'est pas permis d'éloigner une âme du bien ? Ne sais-tu pas que pour entrer dans un pays il faut avoir une pitié tout empreinte de douceur, même pour ceux que la société, qui n'est pas sainte parce qu'elle n'est pas intimement unie à Dieu, juge et déclare indignes de pitié? Mais ne te trouble pas parce que je le sais. Sois seulement peiné que ton cœur ait des mouvements que Dieu n'approuve pas et efforce-toi de ne plus les avoir. Je vous l'ai dit. La première année est terminée [4]. Au cours de la nouvelle j'avancerai, et avec des formes nouvelles, sur ma route. Vous aussi devez progresser au cours de cette seconde année. Autrement il serait inutile que je me fatigue à vous évangéliser et à vous sur- évangéliser, vous mes futurs prêtres."          

"Tu étais allé prier ...Maître ? Tu nous a promis de nous enseigner tes prières. Le feras-tu cette année?"
[5]        

"Je le ferai. Mais je veux vous enseigner à être bons. La bonté est déjà prière. Mais je le ferai,
Jean."  

"Et est-ce que tu nous enseigneras aussi à faire des miracles, cette année ?" demande l'Iscariote.
[6]  

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Le miracle ne s'enseigne pas. Ce n'est pas un jeu d'amuseurs. Le miracle vient de Dieu, l'obtient qui est en grâce près de Dieu. Si vous apprenez à être bons, vous aurez la grâce et obtiendrez le miracle."      

Haut de page   

37> "Mais, tu ne réponds jamais à notre question. Simon te l'a posée ainsi que Jean, et tu ne nous as jamais dit où tu es allé cette nuit. Sortir ainsi, seul, en pays païen, ce peut être dangereux." [7]           

"Je suis allé faire plaisir à une âme droite, et puisqu'il doit mourir, pour recueillir son héritage."     

"Oui ? il était si important ?"  

"Très important, Pierre, et de grande valeur. Le fruit du travail d'un vrai juste."           

"Mais... je n'ai rien vu de plus dans ton sac. Ce sont peut-être des bijoux que tu as sur ton sein ?"         

"Oui, ce sont des joyaux très chers à mon cœur."     

"Montre-les-nous, Seigneur." 

"Je les aurai après la mort de celui qui doit mourir. Pour l'heure, ils servent à lui et à Moi, en les laissant où ils sont."        

"Il les a placés à intérêt ?"     

"Mais crois-tu que tout ce qui a de la valeur soit de l'argent ? C'est la chose la plus inutile et dégoûtante qui existe sur la terre. il ne sert que pour les choses matérielles, le péché et l'enfer. Rarement l'homme s'en sert pour le bien."     

"Alors... si ce n'est pas de l'argent, qu'est-ce ?"        

"Trois disciples formés par un saint
[8]."         

"Tu as été près du
Baptiste. Oh ! Mais pourquoi ?"   

"Pourquoi !... Vous, vous m'avez toujours. Et vous tous, vous valez moins qu'un ongle du Prophète. N'était-il pas juste que j'aille vers le saint d'Israël lui porter la bénédiction de Dieu pour le fortifier dans son martyre ?"  

"Mais s'il est saint... il n'a pas besoin de fortification. Il se suffit !…" 

"Un jour viendra où "mes" saints seront conduits devant les juges et à la mort. Ils seront saints, ils seront en grâce avec Dieu, ils seront fortifiés par la foi, l'espérance, et la charité. Et pourtant j’entends déjà leur cri, le cri de leur esprit : "Seigneur, aide-nous à cette heure !" ce n'est que par mon aide que mes saints seront forts dans les persécutions."
[9]      

"Mais… nous ne serons pas ceux-là, n'est-ce pas ? Parce que moi, je ne suis vraiment pas capable de souffrir " 

"C’est vrai, tu n'es pas capable de souffrir. Mais toi,
Barthélemy, tu n'es pas encore baptisé."      

"Mais si je le suis."   

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Dans l'eau. Mais il te manque encore un autre baptême. Alors tu sauras souffrir." 

"Je suis déjà âgé."   

Haut de page   

38> "Et, si vieux que tu seras, tu seras plus fort qu'un jeune."           

"Mais tu nous aideras quand même, n'est-ce pas ?"  

"Je serai avec vous, toujours."         

"J'essaierai de m'habituer à souffrir" dit Barthélemy. 

"Moi, je prierai sans relâche, dès maintenant, pour avoir cette grâce de Toi" dit Jacques d'Alphée.     

"Je suis âgé, et je ne demande que de te précéder et d'entrer avec Toi dans la paix." dit Simon le Zélote.       

"Moi, je ne sais ce que je voudrais : mourir avant Toi ou mourir en même temps que Toi." dit
Jude d'Alphée.    

"Moi, j'aurai de la peine si je te survis, mais je me consolerai en te prêchant aux peuples." professe l'Iscariote.  

"Moi, je pense comme ton cousin." dit
Thomas.        

"Moi, au contraire, comme Simon le Zélote." dit
Jacques de Zébédée.          

"Et toi,
Philippe ?"    

"Mais... je dis que je ne veux pas y penser. L'Éternel me donnera ce qui est le mieux."        

"Oh ! mais taisez-vous ! Il semble que le Maître doive mourir bientôt ! Ne me faites pas penser à sa mort !" s'exclame
André.

"Tu as bien parlé, mon frère. Tu es jeune et en bonne santé, Jésus. Tu dois nous enterrer tous, nous plus âgés que Toi."         

"Et s'ils me tuent ?"  

"Que cela n'arrive jamais. Mais moi, je te vengerai."  

"Comment ? Par des vengeances sanglantes?"         

"Hé !... même ainsi si tu le permets, Mais autrement en enlevant par ma profession de foi parmi les peuples les accusations qu'on jette sur Toi. Le monde t'aimera parce que je serai infatigable à te prêcher."       

"C'est vrai : Il en sera ainsi. Et toi, Jean. Et toi,
Mathieu ?"    

"Moi, je dois souffrir et attendre d'avoir avec beaucoup de peine lavé mon esprit." dit Mathieu.       

"Et moi, moi... je ne sais pas. Je voudrais mourir tout de suite pour ne pas te voir souffrir. Je voudrais être à côté de Toi pour consoler ton agonie. Je voudrais vivre longtemps pour te servir longtemps. Je voudrais mourir avec Toi, pour entrer avec Toi au Ciel. Je voudrais tout, parce que je t’aime. Et je pense que moi, le plus petit parmi mes frères, je pourrai tout cela si je sais t'aimer à la perfection.
              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Jésus, augmente ton amour !" dit Jean.        

"Tu voudrais dire : "Augmente mon amour" explique l'Iscariote. "Parce que c'est nous qui devons aimer toujours plus..."          

"Non, je dis : "Augmente ton amour" parce que nous l'aimerons davantage s'il nous brûle de son amour."
[10]

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif

              I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

39> Jésus attire près de Lui le pur et passionné Jean. Il le baise au front en disant ensuite : "Tu as révélé un mystère de Dieu sur la sanctification des cœurs. Dieu se répand sur les justes, et plus ils se livrent à son amour, plus Lui l'augmente et plus la sainteté grandit. C'est la mystérieuse et ineffable opération de Dieu et des esprits. Il s'accomplit dans les silences mystiques et sa puissance, que les mots humains ne peuvent décrire, crée d'indescriptibles chefs-d’œuvre de sainteté. Ce n'est pas une erreur mais une parole sage que de demander que Dieu augmente son amour dans un cœur."      

Haut de page   

 



[1] C'est en plein hiver

[2] Jésus ira guérir les lépreux de Jérusalem au chapitre 60, page 347 /vo 199.4

[3] En quittant Sychar. Cf. chapitre 7 /vo 147.3

[4] C'était il y a cinq jours, juste avant d'arriver à Sichar (Cf. chapitre 2 /vo 142.2). Maintenant, 22 Téveth, la nouvelle année de Jésus est commencée depuis neuf jours.

[5] Ce fut l'une des premières promesses de Jésus, en mai 27 (cf. Tome 2, chapitre 25 /vo 62.2), rappelée au Tome 2, chapitre 86 /vo  119.10, et qui se réalisera au Tome 3, chapitre 64 /vo 203.5

[6] Depuis la promesse de Jésus en juin (cf. Tome 2, chapitre 36, page 169 /vo 72.4), c'est la grande attente de Judas qui ne manque jamais une occasion d'en faire la demande à Jésus (voir le Tome 2, chapitre 86, page 496 /vo  119.11)

[7] Jésus a parcouru près de 20km de nuit, après en avoir fait 25 ou 30 pendant l'après-midi avec ses disciples. Le repos sabbatique sera bienvenu

[8] Il s’agit de Jean et Siméon, bergers de la Nativité et de Mathias (Tobie), fils d’un martyre du massacre d’Hérode à Bethléem.

[9] Au Tome 9, chapitre 10, page 62 /vo 591.3, Jésus rappelle à ses apôtres qu'Il ne leur a jamais caché leur sort

[10] Cette prière, qui trouble Judas, sera comprise par Pierre, qui s'en souvient, et la fait à son tour au Tome 6, chapitre 90, page 84 /vo  401.4