I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\italiano.gif  2.152. - Maria Salome viene accolta corne discepola.

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\English.gif  2.152. - In Zebedee's House. Salome Is Accepted as a Disciple.


Vendredi 14 janvier 28 (29 Tébeth)
Bethsaïda


            Vers l'index des thématiques

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Amour du mari, amour de Dieu.


       03-016 03-016 03-016I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Resume.gif

- Le bonheur de Jacques et de Jean .................................. 43

- Marie Salomé demande à suivre Jésus ................................ 44

- Elle cherche à ne pas déplaire à son mari ........................... 44

- Elle préfère Jésus à toutes ses richesses ......................... 45


       I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Les commentaires de bas de page sont de Jean-François Lavère

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Voir aussi l'infographie de Carlos Martinez

Accueil >> Plan du Site >> Sommaire du Tome 3

 

3.12.
Dans la maison de Zébédée,
Salomé reçue comme disciple


Vision du mercredi 2 mai 1945

43> Jésus se trouve dans une maison dont je comprends qu'elle est celle de Jacques et de Jean d'après les conversations de ceux qui s'y trouvent. Avec Jésus, en plus des deux disciples, il y a Pierre et André, Simon le Zélote, l'Iscariote et Mathieu. Les autres, je ne les vois pas. [1]   

Haut de page   

44> Jacques et Jean sont heureux. Ils vont et viennent de leur mère à Jésus et vice versa comme deux papillons qui ne savent quelle fleur préférer entre deux également aimées. Et Marie Salomé caresse chaque fois ses enfants, heureuse, pendant que Jésus sourit. Ils doivent avoir terminé le repas, car je vois que la table est encombrée. Mais ils veulent absolument faire manger à Jésus des grappes de raisin blanc que leur mère a gardé en conserve et qui doit être doux comme du miel [2]. Que ne donneraient-ils pas à Jésus ! Mais Salomé veut donner et recevoir quelque chose de plus que du raisin et des caresses. Et, après être restée un peu pensive en regardant Jésus; en regardant Zébédée, elle se décide. Elle va vers le Maître qui est assis le dos appuyé à la table et elle s'agenouille devant Lui. "Que veux-tu, femme ?"        

"Maître, tu as décidé de faire venir avec Toi
ta Mère et la mère de Jacques et Jude et aussi Suzanne, et certainement aussi la grande Jeanne de Chouza viendra [3]. Toutes les femmes qui te vénèrent viendront, s'il en vient une seule. Je voudrais en être moi aussi. Prends-moi, Jésus. Je te servirai avec amour."     

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Tu as Zébédée dont tu dois t'occuper. Est-ce que tu ne l'aimes plus ?"    

"Oh! si, je l'aime ! Mais je t'aime davantage, Toi. Oh ! je ne veux pas dire que je t'aime en tant qu'homme. J'ai soixante ans, et depuis quarante ans je suis épouse
[4] et jamais je n'ai vu d'autre homme que le mien. Je ne deviens pas folle, maintenant que je suis vieille. Et la vieillesse ne fait pas mourir l'amour que j'ai pour mon Zébédée, Mais Toi... Je ne sais pas parler. Je suis une pauvre femme. Je parle comme je sais. Voici : Zébédée, je l'aime avec tout ce que j'étais jusqu'alors. Toi, je t'aime avec tout ce que tu as su faire venir en moi par tes paroles et par celles que m'ont transmises Jacques et Jean. C'est quelque chose de tout à fait différent... mais tellement beau."   

"Ce ne sera jamais aussi beau que l'amour d'un excellent époux."     

"Oh ! non ! C'est quelque chose de bien plus !... Oh ! ne le prends pas mal, Zébédée ! Je t'aime encore avec tout moi-même. Mais Lui je l'aime avec quelque chose qui est encore Marie, mais qui n'est plus Marie, la pauvre Marie, ton épouse, qui est bien plus... Oh ! je ne sais pas le dire !"     

Haut de page   

45> Jésus sourit à la femme qui ne veut pas blesser son mari mais qui ne peut taire son grand, son nouvel amour, Même Zébédée sourit gravement en s'approchant de son épouse qui, toujours à genoux, fait un tour sur elle-même pour se tourner alternativement vers son époux et vers Jésus.

"Mais sais-tu, Marie, que tu devras quitter ta maison ? Tu y es tellement attachée ! Tes colombes... tes fleurs... cette vigne qui donne ce doux raisin dont tu es si fière... et tes ruches, les plus célèbres du pays... et aussi ce métier sur lequel tu as tissé tant de lin et tant de laine pour tes bien-aimés... Et tes petits-enfants ? Comment feras- tu pour vivre sans ces petits ?"     

"Oh ! mais, mon Seigneur ! Que veux-tu que ce soit pour moi, les murs, les colombes, les fleurs, la vigne, les ruches, le métier, toutes choses bonnes et chères, mais si mesquines par rapport à Toi, à l’amour pour Toi ?! Les petits...oh ! oui !ce sera une peine de ne plus pouvoir les endormir sur mon sein et de ne plus les entendre m'appeler... Mais Toi, tu es bien plus ! Oh ! si tu es bien plus que toutes les choses que tu me nommes ! Et si toutes ces choses prises ensemble et à cause de ma faiblesse m'étaient plus chères que de te servir et te suivre, moi, en pleurant, je les jetterais de côté en pleurant comme une femme, pour te suivre avec mon âme souriante. Prends-moi, Maître. Dites-le-Lui, vous, Jean, Jacques... et toi, mon époux. Soyez bons. Venez à mon aide, tous."

"C'est bien. Tu viendras aussi avec les autres. J'ai voulu te faire bien réfléchir sur le passé et sur le présent, sur ce que tu laisses, sur ce que tu prends, Mais viens, Salomé. Tu es mûre pour entrer dans ma famille."

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif

            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

"Oh ! Mûre ! Je le suis moins qu'un tout petit. Mais tu pardonneras mes erreurs et me tiendras par la main. Toi… parce que; grossière comme je suis, je rougirai beaucoup devant ta Mère et devant Jeanne. Devant tous j'aurai honte, mais pas devant Toi parce que tu es la Bonté et que tu comprends tout, excuses tout, pardonnes tout."       

Haut de page

 



[1] C'est l'indice qu'ils sont tous rentrés chez eux à leur retour de Judée. On ne sait pas pour Thomas

[2] Sans doute des raisins séchés à la façon des raisins grecs : de Corinthe, Chios, Smyrne, …

[3] C'est ce qui vient d'être décidé. Voir le chapitre précédent, page 43

[4] Marie Salomé, mariée à 20 ans, a pu donner naissance à une ou deux filles (elle a des petits enfants), et ensuite à Jacques et à Jean. Ce dernier a 20 ans environ.