"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

 

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

Retour à l'index des thématiques

Accueil >> Plan du Site >> Index des thématiques

 

Communion (des saints)
Voir aussi Eucharistie - Sainteté


Accès direct aux rubriques
"l'Évangile tel qu'il m'a été révélé" - Les autres ouvrages de Maria Valtorta
- La Bible - Le catéchisme de l'Église catholique - Autres sources


Dans "l'Évangile tel qu'il m'a été révélé"       
Eucharistie - Communion des saints


Sacrement de la Communion          
Voir Eucharistie
Haut de page


Communion des saints       
Haut de page

 Oh ! sainte liberté de tout ce qui est spirituel ! Pas de distances, pas d'exils, pas de prisons, pas de tombeaux... 2.40

 La flamme a des paroles lumineuses, l'amour des paroles enflammées, et elles vont loin ces paroles, sur les ondes immatérielles des esprits qui se retrouvent toujours, au delà des monts et des mers et apportent baisers et bénédictions... 2.103

 La communion des saints 3.55

 Les âmes ne sont pas séparées par la mort. Je parle des justes. Ils forment une seule grande famille. 4.153

 Il y a les saintes maladies envoyées par le Seigneur à ses justes pour que dans le monde, qui fait du plaisir son tout et qui lui fait tout servir, il y ait des saints qui sont comme des otages de guerre pour le salut des autres, et qui paient de leur personne pour que soit expiée par leurs souffrances la masse de fautes que le monde accumule journellement et qui finirait par s'écrouler sur l'Humanité en l'ensevelissant sous sa malédiction. - Celui qui est passé à une seconde vie, jouit de la liberté et de la possibilité de veiller sur nous et de nous obtenir davantage, bien davantage que quand il nous aimait dans la prison du corps. 4.159

 Dieu ajoute au ministère de l'ange gardien le ministère de l'âme qu'Il a rappelée à Lui, et qui aime d'un amour qui est pur des pesanteurs humaines ses parents qu'elle aime en Dieu. Quand Il libère une âme, Il s'emploie à la remplacer pour les soins dont ont besoin ceux qui restent. 4.171

 L'amour pour nos frères ne se borne pas à des moyens et des limites humaines, mais il s'élève bien plus haut. Quand il est parfait, il touche le trône de Dieu et se fond avec son infinie Charité et Bonté. La communion des saints est précisément cette continuelle action - Rien ne se perd dans l'économie sainte de l'amour universel. 4.177

 Dieu s'est fait Homme pour aider les hommes. Mais les hommes peuvent aider Dieu. Les œuvres des justes seront unies aux miennes à l'heure de la Rédemption. Des justes qui sont morts depuis des siècles, de ceux qui vivent maintenant ou qui vivront dans l'avenir n La Communion des saints existe pour les saints 5.66

 La Communion des Saints est une société active et honnête, c'est une société sainte. Et il n'y a personne qui puisse y entrer, s'il s'est montré injuste et infidèle. 5.71

 Mais Toi (Jésus), mais moi (Marie), nous savons que la charité des trépassés est attentive et toute proche. Nous le savons, moi, par la foi, Toi, directement. Les trépassés ne se désintéressent pas de nous, et ils n'ignorent pas ce qui arrive aux êtres aimés qu'ils ont quittés... 6.137

 Parce que maintenant il n'y a plus de séparation entre son esprit et le nôtre. Nous avons un ami de plus qui prie  pour nous. 7.158


Dans les autres ouvrages de Maria Valtorta 
Haut de page

Autobiographie

"L'un des dogmes qui m'attire le plus dans notre religion est celui de la communion des saints. Lorsque je pense que la joie dont je bénéficie m'arrive des flots célestes dont l'afflux est formé des mérites du Saint par excellence, unique parmi tous les fils des hommes, je veux parler de mon bon Jésus, et des grâces provenant de la Pleine de grâces, ainsi que de la somme des œuvres de charité accomplies par l'immense armée des martyrs, des vierges, des pénitents, des confesseurs... je me sens emportée en un transport de gratitude et de joie et je sens que tant que je mériterai cette infusion de vie je ne pourrai périr. Je suis un pauvre petit être mais, comme une armure vient au secours de ma faiblesse, les trésors des saints opèrent autour et à l'intérieur de moi, et me font capable de vivre la vie de la foi. Lorsque je pense qu'à ma nullité, qui ne sait faire rien d'autre que de souffrir avec joie pour imiter le Maître et tous ses élus, il est accordé de devenir à son tour une goutte dans l'immense fleuve des mérites et d'aller porter ma fraîcheur à des âmes brûlantes d'ardeurs humaines, mon bain détergent aux âmes embourbées de fautes, mon huile de charité aux blessés de la vie, ma nourriture aux malheureux, mon chant à ceux qui sont tristes, mes pleurs aux défunts, alors je plonge en une profonde humilité d'adoration et de bénédiction. J'existe par le simple fait qu'en moi circule le sang spirituel de l'Eglise. Moi-même qui ne suis que rien, misère, faiblesse, puérilité, je deviens une force, une lumière, un instrument pour donner Dieu aux âmes et avec Dieu toute grâce, et pour ramener les âmes à Dieu et, avec les âmes, lui donner de quoi étancher sa soif ! "

 ("Autobiographie" – page 386)


Dans les textes fondamentaux chrétiens

Dans la Bible           
Haut de page

Indication des sources à venir.

Dans le catéchisme de l'Église catholique  
Haut de page

La communion des saints (946) - la communion des biens spirituels (949) - la communion de l'Eglise du ciel et de la terre (954


Dans d'autres sources         
Haut de page

Aucune autre source.


Retour à l'index des thématiques
Fiche mise à jour le 09/06/2010