I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

L'œuvre de Maria Valtorta
© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif


Texte original


Le Purgatoire : la purification par l’Amour.

Les suffrages en faveur des âmes du Purgatoire qui intercèdent pour nous.

 










378> Jésus dit :       

"Je veux t’expliquer ce qu’est le Purgatoire et en quoi il consiste.      

Et c’est moi qui te l’explique en une forme qui va choquer beaucoup de personnes qui se croient les dépositaires de la connaissance de l’au-delà et qui ne le sont pas.           

Les âmes plongées dans ces flammes ne souffrent que pour l’amour.          

 Non indignes de posséder la Lumière, mais pas tout à fait dignes d’entrer tout de suite au Royaume de la Lumière, au moment où ils se présentent devant Dieu, ces esprits sont investis de la Lumière. C’est une brève béatitude anticipée qui les assure de leur salut et leur donne la connaissance de ce que sera leur éternité et la pleine conscience de ce qu’ils ont fait à l’âme, la frustrant d’années de bienheureuse possession de Dieu. Plongés ensuite dans le lieu de purgation, ils sont assaillis par les flammes expiatrices.     

Ceux qui parlent du Purgatoire disent la vérité en ceci. Mais là où ils se trompent, c’est dans le fait de vouloir appliquer divers noms à ces flammes.        

 Elles sont un incendie d’Amour. Elles purifient en enflammant les âmes d’amour. Elles donnent l’Amour car, lorsque l’âme est parvenue en elles à cet amour auquel elle n’était pas parvenue sur terre, elle en est délivrée et se joint à l’Amour au Ciel.   

Cela te paraît différent de la doctrine connue, n’est-ce pas
[1] ? Mais réfléchis.

Que veut le Dieu Unique et Trin pour les âmes qu’il a créées ? Le bien.          

Quels sentiments celui qui veut le Bien pour la créature a-t-il pour elle ? Des sentiments d’amour.       

Quels sont le premier et le deuxième commandement, les deux plus importants, ceux dont j’ai dit qu’il n’y en avait pas de plus grands et qu’en eux résidait la clé pour atteindre la vie éternelle
[2] ? Les commandements d’amour :’Tu aimeras Dieu de toutes tes forces; tu aimeras ton prochain comme toi-même’.        

Que vous ai-je dit d’innombrables fois par la bouche de mes prophètes et des saints ? Que la charité est la plus grande des absolutions
[3]. La charité consume les fautes et les faiblesses de l’être humain car celui qui aime vit en Dieu et, vivant en Dieu, pèche peu, et s’il pèche, il se repent aussitôt, et pour celui qui se repent, il y a le pardon du Très Haut.      

Haut de page           

379>  À quoi les âmes manquèrent-elles ? À l’Amour Si elles avaient beaucoup aimé, elles auraient commis peu de fautes, et des fautes légères, reliées à votre faiblesse et à votre imperfection. Mais elles n’auraient jamais atteint l’obstination consciente dans le péché, même véniel. Elles se seraient efforcées de ne pas affliger leur Amour et, voyant leur bonne volonté, l’Amour les aurait absoutes, même des fautes vénielles commises.  

Comment répare-t-on une faute, même sur terre ? En l’expiant et, dès qu’on le peut, par le moyen dont on l’a commise. Celui qui a fait du tort en restituant ce qu’il a pris de force, celui qui a calomnié en rétractant la calomnie, et ainsi de suite.     

 Or, si la pauvre justice humaine l’exige, la sainte Justice de Dieu ne l’exigera-t-elle pas ? Et quel moyen Dieu utilisera-t-il pour obtenir réparation ? Lui-même, c’est-à-dire l’Amour, et en exigeant de l’amour.  

Ce Dieu que vous avez offensé, qui vous aime paternellement et qui veut s’unir à ses créatures, vous amène à obtenir cette union à travers lui-même.        

 Tout se fonde sur l’Amour, Maria, excepté pour les vrais ‘morts’, les damnés. Pour ces ‘morts’, est mort l’Amour aussi. Mais pour les trois royaumes c’est l’Amour qui est le moteur : pour le plus pesant, la Terre ; pour celui où est aboli le poids de la matière mais non de l’âme grevée par le péché, le purgatoire; et enfin, pour celui où les habitants partagent avec leur Père la nature spirituelle qui les affranchit de toute charge. C’est en aimant sur Terre que vous travaillez pour le Ciel. C’est en aimant au Purgatoire que vous allez conquérir le Ciel que vous n'avez pas su mériter. C’est en aimant au Paradis que vous jouissez du Ciel. 

Lorsqu’une âme est au Purgatoire, elle ne fait qu’aimer, réfléchir, se repentir à la lumière de l’Amour qui pour elle a allumé ces flammes, lesquelles sont déjà Dieu, mais qui lui cachent Dieu pour la punir.    

 Voilà le tourment. L’âme se souvient de la vision de Dieu qu’elle a eue dans son jugement particulier. Elle apporte avec elle ce souvenir et, puisque le fait d’avoir même seulement entrevu Dieu est une joie qui dépasse toute chose créée, l’âme a hâte d’éprouver cette joie de nouveau. Ce souvenir de Dieu et ce rayon de lumière qui l’a investie lorsqu’elle a comparu devant Dieu font en sorte que l’âme ‘voit’ la véritable nature de ses manquements envers son Bien, et le fait de voir, allié à la pensée qu’à cause de ces manquements, elle s’est volontairement interdit la possession du Ciel et l’union avec Dieu pendant des années ou des siècles
[4], constitue sa peine purgative.          

Haut de page           

380> C’est l’Amour, avec la certitude d’avoir offensé l’Amour, qui est le tourment des âmes du Purgatoire. Plus une âme a mal agi dans sa vie et plus elle est aveuglée par des cataractes spirituelles qui lui rendent plus difficile d’atteindre à ce parfait repentir d’amour qui est le premier coefficient de sa purgation et de son entrée au Royaume de Dieu. Plus une âme l’a opprimé par le péché et plus l’amour est alourdi, ralenti dans sa vie. Au fur et à mesure qu’elle se purifie par le pouvoir de l’Amour, sa résurrection à l’amour s’accélère et, par conséquent, sa conquête de l’Amour, laquelle se complète au moment où, l’expiation finie et la perfection de l’amour atteinte, l’âme est admise dans la Cité de Dieu.        

 Il faut prier beaucoup pour que ces âmes
[5], qui souffrent pour atteindre la Joie, atteignent rapidement l’amour parfait qui les absout et les unit à moi. Vos prières, vos intentions sont autant d’augmentations du feu d’amour. Elles augmentent l’ardeur. Mais — oh ! bienheureux tourment ! — les capacités d’aimer augmentent aussi. Elles accélèrent le processus de purgation. Elles élèvent à des niveaux toujours plus élevés les âmes plongées dans ce feu. Elles les mènent au seuil de la Lumière. Elles ouvrent enfin les portes de la Lumière et introduisent l’âme au Ciel.     

 À chacune de ces opérations, provoquées par votre charité envers ceux qui vous ont précédés dans la seconde vie, correspond un sursaut de charité pour vous. Charité de Dieu qui vous remercie de pourvoir à ses enfants qui souffrent, charité des âmes souffrantes qui vous remercient de vous prodiguer pour les introduire dans la joie de Dieu.  

Vos êtres chers ne vous aiment jamais autant qu’après la mort, parce que leur amour baigne désormais dans la Lumière de Dieu et à cette Lumière ils comprennent combien vous les aimez et combien ils auraient dû vous aimer. 

 Ils ne peuvent plus vous dire des mots qui invoquent votre pardon et communiquent l’amour. Mais ils me les disent pour vous, et je vous les apporte, ces mots de vos morts qui maintenant vous voient et vous aiment comme il se doit. Je vous les apporte avec leur demande d’amour et leur bénédiction, valable dès le Purgatoire, car elle est déjà imprégnée de la Charité enflammée qui les brûle et les purifie. Et puis, parfaitement valable du moment où, libérés, ils viendront à votre rencontre au seuil de la Vie ou se réuniront à vous en elle, si vous les avez précédés au Royaume d’Amour.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

381> Fie-toi à moi, Maria. Je travaille pour toi et pour tes êtres les plus chers. Élève ton esprit. Je viens pour te donner la joie. Fais-moi confiance."  

Haut de page           

Fiche mise à jour le 23/04/2015

 



[1] Catéchisme de la doctrine chrétienne 1912, dit de saint Pie X. Question 101. "Qu’est-ce que le purgatoire? Le purgatoire est la souffrance temporaire consistant dans la privation de Dieu et en d'autres peines qui purifient l'âme de tout reste de péché pour la rendre digne de voir Dieu".

[2] Cf. Matthieu 22, 36-40Marc 12, 28-34. Voir aussi EMV 596 (Tome 9, chapitre 15).

[3] Par exemple Isaïe 1, 17-18 : "Apprenez à faire le bien : recherchez le droit, mettez au pas l’oppresseur, rendez justice à l’orphelin, défendez la cause de la veuve. Venez, et discutons – dit le Seigneur. Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que neige. S’ils sont rouges comme le vermillon, ils deviendront comme de la laine".

[4] Selon la Gospa à Medjugorje, un temps de purification sur terre, équivaut à mille temps au Purgatoire. Ce que confirme Jésus, avec d’autres mots, dans Maria Valtorta dans une autre dictée (21 octobre 1943) : "Il est juste que vous désiriez pendant mille et mille heures d’expiation d’amour ce que mille et mille fois vous avez manqué de désirer sur terre : Dieu, but suprême des intelligences créées. À chaque fois que vous avez tourné le dos à l’amour, correspondent des années et des siècles de nostalgie amoureuse. Des années ou des siècles selon la gravité de votre faute".

[5] Les suffrages en faveur des âmes du Purgatoire est un enseignement continu de l’Église (Cf. CEC § 1032).  On reste frappé de la clarté de la démonstration fournie ici par Jésus.