I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

L'œuvre de Maria Valtorta
© Centro Editoriale Valtortiano.

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous ?

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif


Texte original.

Accueil >> Plan du site >> Index des leçons sur l'épître de saint Paul aux Romains.

Traduction automatique de cette fiche :
     -    

Leçons sur l'Epître de Saint Paul aux Romains.
Leçon n°6.
Commentaires de Romains 2, 1.



La corédemption.


TEXTE DE L’ÉPÎTRE.

Chapitre 2 - Passage des fautes des Gentils à celles des Juifs.

1 Ainsi, qui que tu sois ô homme, toi qui juges, tu te rends inexcusable, car en jugeant les autres tu te condamnes toi-même puisque tu fais les mêmes choses que tu condamnes.
















Vendredi 9 janvier 1948.

57> Romains 2, 1.           

L'Auteur Très-Saint dit :          

 L'Apôtre écrit: "Toi (...) tu te rends inexcusable, car en jugeant les autres tu te condamnes toi-même, puisque tu fais les mêmes choses que tu condamnes".        

Je m'adresse à qui ? Au commun des fidèles ou à la partie choisie du troupeau ? À la partie choisie. Ma parole est le levain qui doit faire lever la farine pure
[1], la farine à hosties, pour que cette farine, avec sa perfection, fasse lever la grande masse constituée de farine blutée[2] plus ou moins grossièrement.    

Lorsque la ménagère veut faire son pain, pour commencer elle ne prend pas la farine impure, qui est pleine de son. Pour faire la boule de levain elle prend de la fleur de farine, la mélange avec de l'eau pure, et la laisse fermenter. Elle forme ainsi le levain qui va faire fermenter même la farine impure, pour qu'elle devienne du bon pain. Les pains azymes étaient sans levain
[3], mais alors on prenait de la farine pure, de la farine à hosties, et on mangeait ces pains sous forme de minces galettes cuites à feu vif.        

La farine à hosties représente cette partie choisie du troupeau de l'Agneau, qui est Berger, qui est Pain de Vie
[4], qui est le Seigneur. Ces âmes choisies sont comme des hosties qui, dans un sacrifice spirituel comme celui de la Nouvelle Loi, viennent se poser volontairement sur l'autel du sacrifice, comme un mémorial, comme une brûlante offrande d'odeur très suave (Lévitique 2).       

Haut de page        

58>  L'ancien rite, offert et consommé avec de la viande ou de la farine, se perpétue dans le nouveau, mais avec des formes nouvelles et plus nobles. De la même façon que sur les autels de la Terre on ne consomme que la Chair et le Sang du Dieu-Homme, ainsi sur l'autel des Cieux ne peuvent être déposés que les sacrifices des personnes saintes. Et cela pour que le Dieu-Homme serve de modèle à ceux qui par obéissance à l'Évangile deviennent des hommes-dieu. Devenus prêtres et victimes à cause de leur charité[5], ils peuvent offrir et consommer leur sacrifice sur l'autel universel des Cieux pour la gloire de Dieu et la rédemption du monde.           

Ces nobles sacrifices individuels, provenant de la partie élue du troupeau, sont le levain qui fait fermenter et lever la masse impure de la partie moins bonne du troupeau. À leur propre insu, ces âmes donnent à la masse impure ce minimum de fermentation qui la rend apte à se transformer en troupeau acceptable.

 Voilà donc la raison pour laquelle je m'adresse à la partie choisie, celle qui travaille même si elle est cachée et apparemment absente. Son action secrète vaut plus que toutes les actions manifestes
[6], parfois bruyantes, parfois intransigeantes, de ceux qui s'imaginent tout faire. Ces derniers sont parfois poussés par des sentiments teintés d'orgueil, ce même orgueil qui corrompit le Sacerdoce, les scribes et les rabbins d'Israël. Ils auraient souvent besoin que quelqu'un leur dise : "Tu te rends inexcusable. En jugeant les autres tu te condamnes toi-même, car tu fais les mêmes choses que tu condamnes".       

 Je m'adresse donc à la partie choisie, en lui demandant réparation, expiation et perfection de charité, afin que la partie enseignante du troupeau du Christ, les pasteurs plus ou moins petits de ce troupeau, quand ils ne sont pas eux-mêmes "partie choisie, hostie de sacrifice", soient au moins placés entre la partie impure et la partie choisie, entre d'un côté la grande majorité grossièrement informe des chrétiens d'aujourd'hui, et de l'autre côté les victimes, colonnes destinées à soutenir le temple de Dieu, bastions de défense de mon Église, échelles d'or par lesquelles les faibles du troupeau peuvent monter vers Dieu étant donnée leur incapacité à voler vers lui, lampes qui signalent la route, ou plutôt : étoiles qui indiquent le chemin aboutissant au cœur du Christ.          

Haut de page        

59>  Je m'adresse aux âmes-hosties. Dieu a besoin d'hosties pures, d'hosties saintes, d'hosties rendues immaculées par leur charité qui les purifie des faiblesses humaines. Il a besoin d'hosties. Hosties d'amour, en réparation de toutes les offenses faites à l'Amour. Hosties d'expiation, en réparation des péchés du monde. Hosties de purification. La puanteur des péchés qui infecte le monde est tellement vaste et puissante qu'elle atteint les Cieux. Purifiez l'immense cathédrale de l'Univers pour que Dieu puisse encore la regarder avec cette compassion qui sauve.

   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif

 Et soyez heureux d'être appelés, d'être désirés par Dieu dans cette fonction d'hosties. Pour le maintien de la vie humaine, les sacrifices des âmes-victimes sont plus nécessaires que les éléments eux-mêmes. C'est l'Amour qui vous le dit : "Ceux qui acceptent d'être des victimes d'holocauste sont les légions d'archanges qui repoussent les légions démoniaques[7]. Ils maintiennent le monde en place en apaisant la colère de Dieu. Ceux qui acceptent d'être hosties sont des imitateurs du Christ, et des plus authentiques. Ceux qui se sacrifient engendrent des fils au Seigneur leur Dieu"         

Haut de page        

Fiche mise à jour le 27/11/2017.

 



[1] Cf. 1 Corinthiens 5, 6.

[2] Blutée = tamisée.

[3] Le pain azyme (signifie sans levain en grec) est un pain composé exclusivement de farine et d’eau. Il n’est donc pas levé sous l'effet du levain. Quand il est sous forme de feuille, on parle de papier azyme ou de papier hostie. Cf. Exode 12,15-20.

[4] Cf. Jean 10, 1-21 – Jean 6, 30-40.

[5] Le mot charité est l’équivalent du mot grec initial agapé qui désigne l’amour, car Dieu est Amour et l’Amour est Dieu même, rappelle saint Jean (Cf. 1 Jean 4,7-8). Le mot agapé fut traduit par Caritas dans la Vulgate, version latine à l’origine de la plupart des Bibles. C’est donc avec ces mots d’amour/agapé que nous retraduisons aujourd’hui le mot charité.          
L’amour a un double objet : Dieu et le prochain. Ce que rappelle Jésus à un scribe qui l’interrogeait (Cf. Matthieu 22, 34-40 et Marc 12, 28-34). Il est le fondement et le résumé de toute la loi divine.

[6] "Victime d’amour, victime de réparation, c’est la plus belle des vocations. Ce sont là les amis intimes, les consolateurs de Jésus, les sauveurs et les rançons du peuple.       
"Ceux qui sont unis à Notre-Seigneur et qui s’abandonnent à son action, dit le Vénérable Louis de Blois (abbé de Liessies, 1506-1566), sont plus utiles à l’Église en une heure, que les autres, quels qu’ils soient, en plusieurs années"       
L’Église a besoin des âmes qui s’immolent, comme de la messe ; elle vit du sacrifice de Jésus-Christ, continué de ces deux manières. Saint Paul disait : "Je complète ce qui manque de la Passion du Christ pour l’Église." La patience et l’immolation sont plus fécondes que la prière et l’action.  
Oui, chères âmes qui souffrez, vous portez, vous rachetez le monde. La douleur vous change au sacrifice de Jésus-Christ, comme la parole du prêtre y change le pain et le vin. Une d’entre vous, une seule, obligerait Dieu de chercher encore à sauver la terre.»       
Mgr Charles Louis Gay (1815-1892), Amour et réparation, noviciat des prêtres du Sacré-Cœur, 1933, p. 14.

[7] Uni aux âmes victimes, le Christ Rédempteur perpétue sa mission salvatrice sans en diminuer la puissance : Je veux continuer la rédemption par ma vie dans les âmes, dit-Il à Dina Bélanger : Si toutes les âmes consacrées me laissaient sans cesse librement agir en elles, toutes les autres âmes seraient sauvées.