I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Fondation héritière de Maria Valtorta.

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum partagé

Qui sommes-nous ?

         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif          I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

      I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

      I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\italiano.gif 3.185. - La tempesta sedata. Un insegnamento nell'antefatto.

      I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\English.gif 2.185. - The Calming of the Storm.

 3.185- La tempesta calmada. Una lección sobre sus preliminares.

 3.224 - Jesus gebietet dem Sturm auf dem See.


        03-016 03-016 03-016     Vers l'index des thématiques
         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Intervention de Dieu dans les affaires humaines.

          I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Jésus ne tient pas rancune comme les hommes.


 

Accueil >> Plan du Site >> Sommaire du Tome.

Ancienne édition : Tome 3, chapitre 45.
Nouvelle édition : Tome 3, chapitre 185.
Dans l’édition de 2017,
les anciens chapitres 45 et 46
ont été regroupés en un seul.

185
L’épisode de la tempête apaisée et les faits qui précèdent
(suite et fin).

Le dimanche 30 janvier 1944.

213>  185.5 - Jésus dit ensuite :           

« Je ne te commente pas l'Évangile dans le sens où tous le commentent. Je vais t'éclairer ce qui précède le passage de l'Évangile.        

Pourquoi est-ce que je dormais ? Est-ce que par hasard je ne savais pas que la bourrasque allait arriver ? Oui, Je le savais. J'étais seul à le savoir. Et alors, pourquoi est-ce que je dormais ?        

Les apôtres étaient des hommes, Maria. Animés de bonne volonté, mais encore seulement des "hommes". L'homme se croit toujours capable de tout. Quand, ensuite, il est réellement capable dans une chose, il est plein de suffisance et d'attachement à son "savoir-faire". Pierre, André, Jacques et Jean étaient de bons pêcheurs et pour ce motif ils se croyaient insurpassables dans la manœuvre des bateaux. Moi, pour eux, j'étais un grand "Rabbi" mais une nullité comme marin. C'est pourquoi ils me jugeaient incapable de les aider et, quand ils montaient dans la barque pour traverser la mer de Galilée, ils me priaient de rester assis parce que j'étais incapable d'autre chose. Leur affection aussi y était pour quelque chose, et ils ne voulaient pas m'imposer des fatigues matérielles. Mais l'attachement à leur "savoir-faire" dépassait encore l'affection. 

         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Je ne m'impose que dans des cas exceptionnels, Maria. Généralement je vous laisse libres et j'attends. Ce jour-là j'étais fatigué et on me priait de me reposer c'est-à-dire de les laisser faire, eux qui étaient si capables. Alors je me mis à dormir.       

Haut de page        

214> Dans mon sommeil se mêlait aussi cette constatation de ce que l'homme est "homme" et qu'il veut agir par lui-même sans se rendre compte que Dieu ne demande qu'à l'aider. En ces "sourds spirituels" en ces "aveugles spirituels" je voyais tous les sourds et aveugles spirituels qui pendant des siècles et des siècles iraient à leur ruine pour vouloir agir par eux-mêmes", alors que je suis penché sur leurs besoins en attendant qu'ils m'appellent à l'aide.       

Quand Pierre cria : "Sauve-nous !" mon amertume tomba comme un caillou qu'on laisse aller. Je ne suis pas "homme", je suis le Dieu-Homme.
         I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Je n'agis pas comme vous agissez. Vous, quand quelqu'un a repoussé votre conseil ou votre aide, et que vous le voyez dans l'embarras, même si vous n'êtes pas assez méchants pour vous en réjouir, vous l'êtes assez pour rester dédaigneux, indifférents, à le regarder sans vous émouvoir de son appel à l'aide. Par votre attitude, vous lui faites comprendre : "Quand j'ai voulu t'aider, tu n'as pas voulu ? Maintenant, débrouille-toi". Mais Moi, je suis Jésus. Je suis le Sauveur. Et je sauve, Maria. Je sauve toujours dès qu'on m'appelle.        

 185.6 - Les pauvres hommes pourraient objecter : "Et alors pourquoi permets-tu aux tempêtes isolées ou généralisées de se former ?" Si, par ma puissance, je détruisais le mal, quelque il soit, vous arriveriez à vous croire les auteurs du Bien qui en réalité serait un don de ma part et vous ne vous souviendriez plus jamais de Moi. Jamais plus. Vous avez besoin, pauvres fils, de la douleur pour vous rappeler que vous avez un Père. Comme le fils prodigue qui se rappela qu'il avait un père quand il eut faim.     

Les malheurs servent à vous persuader de votre néant, de votre déraison, cause de tant d'erreurs, et de votre méchanceté, cause de tant de deuils et de douleurs, de vos fautes, cause de punitions que vous vous donnez à vous -mêmes, et de mon existence, de ma puissance, de ma bonté. Voilà ce que vous dit l'Évangile d'aujourd'hui. "Votre" Évangile de l'heure présente, pauvres fils.          

Appelez-moi. Jésus ne dort que parce qu'il est angoissé de vous voir sans amour pour Lui. Appelez-moi et je viendrai."

      I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

Le texte suivant ne figure que dans l’édition de 1985. Pour l’édition de 2017, il a été intégré dans Les Cahiers de 1944 à la date du jour.         

Dommage que vous ne soyez pas venu aujourd'hui. Vous auriez vu un visage de béatitude et j'aurais pu savoir en quoi je change car Paola dit qu'elle s'en aperçoit, bien que je continue à travailler et même plus rapidement que jamais, mais elle ne sait pas expliquer davantage... Au moins saurais-je me contrôler et, à l'occasion, faire comme Moïse. me mettre un voile sur le visage.

Haut de page        

Fiche mise à jour le
24/05/2021.