L'œuvre de Maria Valtorta
© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

Accueil > Sommaire du dossier Maria Valtorta.

Traduction automatique de cette fiche :
 -  -  -

La Vierge des derniers temps
Une étape de la fin du monde.
De Grignion de Montfort à Maria Valtorta.

Par François-Michel Debroise.

Dans ses écrits, Grignion de Montfort (1673-1716) prophétise la Vierge des derniers temps. Le siècle de Marie sera le prélude, selon lui, à un déluge du pur amour. Cette nouvelle pentecôte assurera le règne du Christ dans le cœur de tous les croyants et verra se lever les apôtres des derniers temps.
Maria Valtorta (1897-1961) actualise ces prédictions. Clouée au lit, elle bénéficia de visions de la vie de Jésus d’une précision historique et scientifique surprenante.
La multiplication actuelle des apparitions mariales, et les messages reçus par plusieurs voyants contemporains, interrogent : qu’en est-il de tout cela ?
Dans cet ouvrage, les auteurs reprennent méthodiquement tous ces témoignages pour en examiner la convergence. Ils passent les conclusions au crible de l’Écriture, des écrits du Magistère, des évolutions du monde et soulignent les points qui leur font écho.
Ils en concluent que la prophétie de Montfort n’est pas le fait d’un seul mystique, fût-il de renom, mais celui d’un faisceau convergent de messages à différents échelons qui se précisent de proche en proche selon ce qu’annonçait Jésus : Nul ne connaît le jour ni l’heure et Quand vous verrez ces signes arriver, réjouissez-vous
.

 Le bien curieux cheminement.

Après notre étude historique sur les personnages de l’Évangile selon Maria Valtorta écrit de concert avec Jean-François Lavère, nous voulions, avec Mgr Laurentin, explorer la théologie contenue dans les autres ouvrages de Maria Valtorta.           

En effet, selon les détracteurs mêmes du Saint-Office, dans sa vie monumentale de Jésus, le Christ était prêt « à faire des exposés de théologie dans les termes mêmes qu’emploierait un professeur de nos jours". La Très sainte Vierge, quant à elle, était « toujours prête à donner des leçons d’une théologie mariale mise à jour selon les plus récentes études des spécialistes actuels en la matière »
[1].       

Si l’œuvre maitresse de Maria Valtorta était à ce niveau, que devait-il en être des autres livres inspirés : Cahiers, Leçons sur l’épître de saint Paul, Livre d’Azarias ? 

Un premier essai ne donne rien : qu’un exposé sans erreurs ni originalités.    

Un deuxième essai relève de peu le niveau, mais l’étonnement, qui avait prévalu lors de l’étude historique, était toujours absent.        

Puis le « hasard » (mais était-ce lui ?) nous donne à lire la prophétie de la Vierge des derniers temps de St Louis-Marie Grignion de Montfort : cela rappelait étrangement de longs passages de Maria Valtorta qui l’actualisait et l’amplifiait.      

Le fil conducteur était enfin là !

 De découvertes en découvertes.  
Haut de page           

Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises !    

Le travail avançant, nos recherches croisent les prophéties souvent oubliées ou négligées de La Salette, Fatima, Medjugorje, Vassula Ryden et d’autres. Tels les rayons du soleil au travers d’une loupe, toutes ces prophéties éparses se mirent à se concentrer en une même incandescence.        

De plus, tous les papes du XXème siècle, depuis Pie XI, parlaient d’une nouvelle Pentecôte, imminente au temps de Dieu.

D’autres sources auraient pu se joindre à ce concert, mais déjà les éléments convergents et cohérents étaient suffisants pour dessiner l’aube du temps de Marie, prélude aux fins ultimes.        

C’est à ce cheminement de la pensée à travers les observations et les méditations que ce livre invite.

 Le temps jubilatoire et le temps de l’épreuve.    
Haut de page           

Il ne conduit pas à un quelconque « secret maya » qui prédirait la date et les circonstances d’une quelconque catastrophe hollywoodienne, Au contraire, il aboutit à un temps jubilatoire : le temps de Marie, prélude à cette nouvelle et ultime Pentecôte. S’il n’élude pas les épreuves suivantes de l’Église et de l’humanité, c’est pour mieux essayer de discerner le chemin de Dieu vers ce moment dont nous ne connaissons « ni le jour, ni l’heure ».       

Dans ce livre, nous avons voulu partager avec le lecteur, nos réflexions qu’éclairent les Écritures, le Magistère et les révélations privées. À chacun de se faire son propre jugement.


Vendredi 26 décembre 2014  

-----------------------------------------------------------------------------

Haut de pageNous contacter

 



[1] Osservatore Romano du 6 janvier 1960, page 1.