Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

 

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gifDescription : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gifDescription : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gifDescription : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gifDescription : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\Lavere\Thusnelda03.jpg
Retour à l'index des personnages

Accueil >> Plan du Site >> Index des personnages

 

Tusnilde

L'affranchie confidente de Valeria


Présentation générale - Caractère et aspect - Parcours apostolique - Son nom - Où en parle-t-on dans l'œuvre ? - En savoir plus


Présentation générale
Haut de page

Reine germanique devenue esclave dans la suite des guerres contre les germains au cours desquelles trois légions de Varus furent massacrées par les troupes d'Arminius, son mari, en 9 ap. JC dans le Teutoberg Wald ou Teutberg en Rhénanie du nord. Elle est capturée cinq ans plus tard par Germanicus à la bataille d'Idistaviso et le suit jusqu'à Antioche. Cadeau de valeur, elle échoit au père de Valéria, - sans doute un proche de Germanicus - qui l'offre à sa femme (voir ci-dessous, la notice historique de Jean-François Lavère).

Valéria la reçoit en cadeau de noces (7.231), l'affranchit et en fait sa confidente (8.44). Elle la surnomme parfois Barbara ("l'étrangère"), en souvenir probable de sa jeunesse à Antioche (6.130).

Les épreuves de la Passion s'annonçant, Valeria (qui vient de subir le divorce) l'envoie avec sa fille Fausta, à Béther dans le château de son amie Jeanne de Chouza (8.44)

Caractère et aspect   
Haut de page

Elle devait avoir entre quarante et quarante-cinq ans lors de sa rencontre avec Jésus. D'origine germanique, on peut l'imaginer blonde aux yeux clairs, mais le texte de Maria Valtorta ne précise pas ces points.

Parcours apostolique
Haut de page

Comme Valéria, elle décide d'embrasser la foi en Jésus et fréquente, avec son ancienne maîtresse, la synagogue des affranchis à Jérusalem (7.231).


Son nom
Haut de page

Tusnilde, Thusnelda, nom germanique d'origine inconnue.

Où en parle-t-on dans l'œuvre ?
Haut de page

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Tome 6, chapitre 130
(réf de la vo : 438.8/10) : "Une litière s'arrête tout près en attendant d'être portée en avant. Deux femmes y montent... La litière avance au pas cadencé de quatre numides vêtus d'une très courte tunique sans manches qui leur couvre à peine le torse… la litière s'arrête. Une femme en descend, pendant que l'homme qui est en tête frappe à un portail. - “Salut, Lidia!” - “Salut, Valéria! Une caresse à Faustina pour moi. Demain soir, nous lirons encore en paix, pendant que les autres font la fête…” Le portail s'ouvre et Valéria, avec son esclave ou affranchie, est sur le point d'entrer.... Marie s'avance et elle dit: “Domina! Un mot!”. Valéria regarde les deux femmes enveloppées dans un manteau hébraïque très simple et qui descend très bas sur leurs visages et elle les prend pour des mendiantes. Elle commande: “Barbara, donne l'obole!”... “Éloignez-vous tous!” commande Valéria à l'affranchie et au portier".

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Tome 7, chapitre 228
(réf de la vo : 531.16) : “Tu es venue seule?” - “Non, avec une affranchie. Le char m'attend dans le bois à l'entrée du village.

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Tome 7, chapitre 231
(réf. De la vo 534.9/1) : "Mon affranchie Tusnilde, barbare deux fois, Seigneur, des forêts de Teutberg. Une proie de ces avances imprudentes qui ont coûté tant de sang humain. Mon père en a fait cadeau à ma mère, et elle me l'a donnée pour mes noces. De ses dieux aux nôtres et des nôtres à Toi, car elle fait ce que je fais. Elle est tellement bonne." dit-elle (Valeria) à Jésus devant la synagogue des affranchies qu'elle fréquente désormais"..

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif
Tome 8, chapitre 44
: "Les épreuves de la Passion s'annonçant, Valeria l'envoie avec sa fille Fausta, à Béther dans le château de son amie Jeanne de Chouza… ... "Sinon, je resterai ici avec Tusnilde. Je suis libre, je suis riche, je puis faire ce que je veux…" …"J'enverrai Fausta avec Tusnilde à Béther, avant le temps fixé. Elles devaient y aller après la Fête."

En savoir plus sur ce personnage
Haut de page

L'historicité du personnage par Jean-François Lavère         
Haut de page

Tusnilde, Thusnelda, Barbara, de Germanie. Née probablement en 10 av. J.C. / morte en ?

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\Lavere\Teutoberg.jpg
Bataille de Teutoburg : 15 à 20.000 légionnaires romains de Varus  sont massacrés.

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\Lavere\Thusnelda01.jpg
Arminius (Hermann) etThusnelda

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : I:\Maria Valtorta\SiteWeb\Lavere\Thusnelda02.jpg
Thusnelda au triomphe de Germanicus, d'après un tableau de Carl Theodor von Piloty (1873)

Esclave issue des guerres contre les germains au cours desquelles trois légions de Varus furent massacrées par les troupes d'Arminius en +9 à Teutoburg en Rhénanie du nord à environ 20 km au nord-est d'Osnabrück. Affranchie par Valeria, sa maîtresse.

En l’an +15, Germanicus fait des raids contre les Germains, il pille leurs villages et réussit à capturer Thusnelda, la femme d'Arminius, qui lui fut livrée par son propre père, Ségestes, lequel voulait se venger d’Arminius.

En effet, alors qu’il avait promis sa fille à quelqu’un d’autre, elle s’était enfuie avec Arminius et l'avait épousé après la victoire de Teutoburg. Ségestes et son clan étaient des alliés de Rome et s’opposaient à la politique d'Arminius, comme le faisait aussi d’ailleurs Flavus, le frère d'Arminius.

Thusnelda fut emmenée à Rome pour y être exhibée à l’occasion du triomphe de Germanicus au 7e jour des calendes de juin en l'an 16; elle ne revit jamais sa patrie et disparut de l'histoire.

(Tacite Annales 1, 58; Strabon Geographica L7, 1, 4: "on vit le triomphateur (Germanicus) traîner à sa suite les personnages, hommes et femmes, les plus illustres de la nation des Chérusques: à savoir le chef Segimund, fils de Ségeste, avec son fils Thumelic, jeune enfant de trois ans, et sa soeur Thusnelda, femme d'Arminius").

Gaius Julius Caesar (-15, +19) surnommé "Germanicus" après sa victoire contre les germains, était fils de Drusus et d'Antonia et frère aîné de Claude. Il épousa Agrippine l'aînée. Frère de l'empereur Claude, il est le neveu de Tibère, le père de Caligula et le grand-père de Néron… (cf. Généalogie).

Germanicus fut nommé gouverneur de Syrie en +17, et fut assassiné à Antioche en +19.

Il est probable que Thusnelda, princesse esclave, ait dû l'accompagner à Antioche. Elle a pu alors être "récupérée" par un notable de la cour de Germanicus, (le père de Valéria !) et se retrouver quelques années plus tard en Palestine, dans la cour de Pilate.

 

Retour à l'index des personnages
Fiche mise à jour le 14/10/2010