L'œuvre de Maria Valtorta
© Fondazione Maria Valtorta cev.

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous ?

 

Accueil >> Plan du Site >> Index des personnages

Traduction automatique de cette fiche :
            

Les soixante-douze disciples.
selon Luc 10,1-24.




 

 Que sont les 72 disciples ?    
Haut de page.

Ce groupe est distinct de celui des 12 apôtres. Les deux groupes sont cependant constitués à partir d’une même origine : celles des disciples qui suivent Jésus. Ils le sont de la même façon : par appel nominatif de Jésus. Il est important de noter ces points car l’un donnera naissance aux évêques et les autres, aux prêtres.  

Dans les deux cas, le groupe initial se modifie : celui des apôtres à la suite de la trahison et du suicide de l’un d’entre eux ; le second à la suite de la défection d’un grand nombre d’entre eux (
Jean 6,66).

 Constitution du groupe.       
Haut de page.

Au cours de l’été 28, seconde année de sa Vie publique, Jésus envoie successivement, deux par deux, les deux groupes pour évangéliser en son nom : d’abord les apôtres (EMV 265), fin juillet, puis les 72, à la mi-septembre (EMV 278).  

Jésus les soutient de sa prière : "Je voyais Satan tomber..." (
EMV 280).         

Certains disciples sont cependant retenus auprès de lui en raison de leur situation particulière : ces disciples sont soit des personnes au service du Temple, soit touchés par un scandale. Autrement dit, des personnes susceptibles de choquer, bien qu’ils soient, eux aussi, comptés parmi les 72. Dans la liste ci-dessous, ils sont marqués d'un (*).

Après cette première expérience, les disciples se répartissent dans toute la Palestine pour y annoncer l'Évangile de façon assez autonome.

Alors que les apôtres bénéficient d'une formation constante, les disciples se forment par l'exhortation mutuelle et, quand ils le peuvent, par l'écoute des enseignements publics de Jésus. Ils ne disposent d'aucun encadrement si ce n'est Isaac de Jutta, un des bergers de la Nativité, et Joseph le Juste.  

Le premier forme les nouveaux arrivants et les coordonne. Mais il ne les dirige pas : les disciples annoncent indépendamment "le royaume de Dieu… là où Jésus devait aller" selon
Luc 10,1. Ils ne se retrouvent qu'en de grandes occasions, dont les fêtes juives.          

Le second, Joseph le Juste, bénéficie d'une formation plus particulière de la part de Jésus. Son rôle est d'annoncer les fondamentaux de la doctrine de Jésus (
EMV 91.1/5).

Maria Valtorta ne mentionne que trente noms du noyau initial sur les soixante-douze. Elle s’explique sur ce point :

Je les nomme ainsi (les soixante-douze) pour indiquer les disciples choisis par Jésus pour évangéliser, dont le nombre a changé, et aussi les visages car certains des anciens n'y sont plus, après la défection qui a suivi le discours sur le Pain du Ciel, et d'autres nouveaux y sont venus" (EMV 491).

On peut donc extrapoler, à partir de ces éléments, l'ampleur de la défection provoquée par le discours de Jésus sur le "Pain du ciel": 60%.

Selon Maria Valtorta, il y a donc trois catégories de disciples de Jésus : les apôtres, les « soixante-douze », les fidèles.

 Composition du groupe (ordre alphabétique).    
Haut de page.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Membres des soixante-douze premiers.

(*) Abel, dit Ananias : il baptisa probablement Paul à Damas.      

Abel de Corozaïn: le lépreux guéri de
Marc 1,40-45 et de Luc 5,12-16.  

Agape : l'Agabus (Agapus) des Actes des apôtres 11,27-30 et 21,10-11. 

Aser l'ânier de Nazareth (probablement Cf. EMV 376)      

Benjamin
de Bethléem.   

Daniel de Bethléem.        

Élie de Bethléem. 

Élie de Corozaïn.  

(*) Étienne, un des sept diacres futurs (
Actes 6,5) et le premier martyr.

(*) Hermas.           

(*) Hermastée.     

Isaac du Grand Hermon dont on sait très peu de choses.          

Isaac de Jutta.      

Ismaël, le deuxième ânier de Nazareth (probablement Cf. EMV 376).           

(*) Jean le prêtre de Jérusalem.

(*) Jean le scribe de Capharnaüm.        

Jean d’Endor        

Jean de Bethléem, berger de la Nativité.     

Jonas. On ne sait rien de plus.   

(*) Joseph d’Emmaüs.     

Joseph
de Bethléem, surnommé le juste.          

Lévi de Bethléem.

Matthias le futur apôtre.  

Philippe d’Arbela, un des sept diacres futurs (
Actes 6,5).

Salomon le passeur de Jéricho.  

Samuel de Corozaïn.        

Siméon, berger de la Nativité.    

Simon, un disciple non-identifié par ailleurs (
EMV 280).         

(*) Timon le chef de la synagogue de la Belle Eau, un des sept diacres futurs (
Actes 6,5).

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Après cela, Jésus agglomère trois nouveaux disciples au groupe primitif des "disciples proprement dits, et particulièrement ceux qui sont le plus voués à la prédication" (EMV 376).

Joseph le passeur de Tibériade. 

Jean d'Éphèse, le chef d’une synagogue de cette ville. 

Nicolaï d'Antioche, un des sept diacres futurs (
Actes 6,5).

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Lors de la rencontre des 500 sur le Thabor (1 Corinthiens 15,6), Jésus adjoint au groupe :

Benjamin, le pastoureau d'Enon.               

Daniel de Bétéron, le parent d'Elchias, un pharisien hostile.        

Élie l'essénien.      

Élisée d'Engaddi, le lépreux guéri.               

Joseph Barnabé, le futur compagnon de Paul (
Actes 4,36).       

Marc d'Arbela le compagnon de Philippe. 

Margziam, dit Martial, le disciple prodige, fils adoptif de Pierre.

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Enfin, au moment de l'Ascension, ces disciples sont appelés au plus proche de Jésus pour en être témoins (EMV 638.19).

 




 

 En savoir plus. 
Haut de page.

Extraits du Dictionnaire des personnages de l’Évangile, selon Maria Valtorta (Mgr René Laurentin, François-Michel Debroise, Jean-François Lavère, Éditions Salvator, 2012).

Il existe plusieurs listes des soixante-douze disciples : Eusèbe de Césarée, Baronius, Calmet, Maistre, etc. [1]. Elles varient d'un auteur à l'autre et n'ont pas de liens entre elles, si ce n'est quelques noms. L'Évangile ne nomme aucun d'entre eux.         

À l'instar de Maria Valtorta, ces listes font de l'appellation les "soixante-douze", une dénomination générique englobant ceux qui furent envoyés en mission selon Luc 10,1 et ceux qui furent agglomérés après la grande défection du discours sur le "Pain de Vie".  

Eusèbe de Césarée résume ainsi le problème
[2] :

Les noms des apôtres du Sauveur sont bien connus de tout le monde par les Évangiles. En revanche, les liste des soixante-dix disciples ne nous est transmise nulle part.

Sur les cinquante cités par Maria Valtorta, dix-neuf d'entre eux sont confirmés par les sources historiques, soit près de quarante pour cent.          

D'autres sont sans doute identifiables mais l'histoire les connaît sous un autre nom tels saint Restitut pour Sidoine ou saint Materne pour Daniel de Naïm. Il est donc nécessaire de poursuivre nos investigations.

 

Haut de page        

Retour à l'index des personnages       

Fiche mise à jour le
22/03/2018.

 



[1] Abbé Maistre, Histoire de chacun des soixante-douze disciples de Notre-Seigneur, 1868.

[2] Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, I, 12.1.